Huffpost Tunisie mg

Quelques jours avant l'annonce du nouveau gouvernement: Chahed entre pressions et avancées

Publication: Mis à jour:
YOUSSEF CHAHED
ASSOCIATED PRESS
Imprimer

L'annonce du prochain gouvernement aura lieu la semaine prochaine.

Selon la radio Mosaïque FM, le nouveau chef du gouvernement, Youssef Chahed, présentera la composition de son équipe gouvernementale au président de la République au début de la semaine prochaine, avant une annonce au public jeudi selon une source proche du chef du gouvernement. Toujours selon la même source, le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple devrait planifier une séance plénière avant la fin du mois courant qui sera dédiée au vote de confiance du prochain gouvernement.

A quelques jours de l'annonce officielle, certaines certitudes émergent.

Dans une déclaration accordée à Shems FM, le porte-parole du mouvement Ennahdha, Imed Hammami, a révélé que son mouvement compte proposer Zied Laâdhari – secrétaire-général d’Ennahdha et ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle au sein du gouvernement d’Habib Essid – à un poste plus important.

Selon l’intéressé, Ennahdha soumettra une liste de candidats à Youssef Chahed qui comportera des compétences composées de jeunes et des femmes, provenant du mouvement ou de sensibilités et de personnalités qui lui sont proches.

Intervenant sur les ondes de la même radio, le président du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, Sofiene Toubel, a, quant à lui, préféré annoncer au grand public son soutien inconditionnel à l’actuel ministre de la Santé publique, Saïd Aïdi, qui subit, selon lui, une grande campagne de dénigrement. Insistant sur les grandes compétences d’Aïdi, Toubel a toutefois précisé que la décision finale, de reconduire ou pas Saïd Aïdi, reviendra à Youssef Chahed.

Le dirigeant au sein du même mouvement, Raouf Khamassi, a révélé, lors d’une intervention radiophonique, que Nidaa Tounes occupera 40% des postes ministériels. Selon lui, le gouvernement sera composé d’une vingtaine de personnalités et basé sur la même coalition au pouvoir qui pourrait être renforcée par d’autres partis politiques.

Cependant, Khamassi a expliqué que tous les signataires de l'Accord de Carthage ne seront pas forcément inclus au sein de la prochaine équipe.

Confirmant les propos d’Imed Hammami, Raouf Khamassi a déclaré qu’Ennahdha aura quatre portefeuilles et que son chef, Rached Ghannouchi, est en droit de demander à ce que son mouvement soit mieux représenté.

De son côté, le secrétaire-général d’Al Machroû, Mohsen Marzouk, a déclaré que le bloc d’Al Horra ne votera pas la confiance au gouvernement de Youssef Chahed si jamais ce dernier est basé sur le principe du quota partisan. Pour Mohsen Marzouk, un gouvernement de quota partisan serait en effet contraire au principe même de l’Accord de Carthage.

Rappelons que le nouveau chef du gouvernement a annoncé, jeudi 11 août, que les partis politiques lui soumettront leurs listes de candidats dès ce vendredi.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.