Huffpost Maroc mg

Que fait le Maroc pour lutter contre les feux de forêts?

Publication: Mis à jour:
FIRE FOREST
Le Maroc a déployé une stratégie de lutte contre les incendies qui porte ses fruits | Getty Images
Imprimer

INCENDIE - Pas une semaine ne passe sans qu'un incendie de forêt ne soit signalé au Maroc. Dus à la chaleur ou provoqués par l’homme, ces feux ravagent des milliers d'hectares de végétation chaque année.

Au cours des huit premiers mois de l’année, 235 incendies ont été enregistrés. Ils ont ravagé 1.584 hectares de végétation, selon des chiffres du Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD), repris par le quotidien arabophone Akhbar Al Yaoum.

Derniers en date, les trois feux de forêts qui se sont déclarés cette semaine dans la commune de Jbel Lahbib (Tétouan), les caïdats de Khmis-Sahel et Boujediane (Larache), qui ont été maîtrisés après avoir détruit respectivement 85, 180 et 65 hectares de forêts.

3.000 hectares de forêts partent en fumée chaque année au Maroc

Le Maroc perd chaque année 3.000 hectares de forêts qui partent en fumée depuis 1960 avec un moyenne de 290 incendies par an, indique au HuffPost Maroc Fouad El Assali, le président du Centre national de gestion des risques climatiques et forestiers. Il précise cependant qu’"il ne faut pas se lancer dans des calculs linéaires car la forêt touchée par un incendie se régénère. Elle n’est donc pas définitivement perdue".

Pour notre interlocuteur, “le Maroc est un pays menacé par la désertification. Chaque arbre doit être protégé 1.000 fois plus que dans les pays du nord, d’où les efforts des autorités marocaines pour protéger la forêt. A ces risques d’ordre naturel s’ajoutent des “causes accidentelles comme le fumeur qui jette sa cigarette au bord de la route, les personnes qui font des barbecues ou parfois les habitants installés aux abords des forêts“. Il y a également "des pyromanes qui mettent volontairement le feu à la forêt". Ces derniers représentent la raison principale des départs de feu selon Fouad El Assali.

Une stratégie marocaine de lutte qui porte quelques fruits

Combien coûtent chaque année les feux de forêts au Maroc? “Ce sont des données difficilement chiffrables. De plus, cette évaluation ne porterait aucun sens puisque la forêt n’a pas de prix“, répond El Assali.

Toujours est-il que le Haut commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) a lancé une stratégie de lutte contre les feux de forêts. Cette dernière est axée sur la prévention avec le lancement d’importantes campagnes de sensibilisation auprès du grand public (dont le célèbre spot télé diffusé sur 2M pendant le ramadan et mettant à l'affiche Omar Sayed). Il s’y ajoute la mise en place d’un système de détection et d’alerte des incendies par un suivi via la cartographie et les ressources humaines déployées sur place.

Une stratégie qui porte ses fruits selon Fouad El Assali. “95% des incendies déclarés sont maîtrisés avant de ravager 5 hectares de forêts. Par conséquent, la superficie touchée par les incendies a diminué de 14 hectares dans les années 1970 et 1990 à 3 hectares aujourd'hui. Il faut aussi noter que 50% de la forêt brûlée n’est pas de la forêt propre mais des strates végétatives secondaires“, précise-t-il.

Pour le président du Centre national de gestion des risques climatiques et forestiers, la lutte contre les feux de forêts n’est pas la seule affaire du HCEFLCD. Ce dernier est aidé par des organismes étatiques comme le ministère de l’Intérieur, les Forces armées royales, les forces auxiliaires, ainsi que les habitants logeant à proximité des sites touchés.

LIRE AUSSI: