Huffpost Maroc mg

Criminalité: Plus de 40.000 personnes arrêtées en juillet

Publication: Mis à jour:
CRIME
Criminalité: Plus de 40.000 personnes arrêtées en juillet | Getty Images/iStockphoto
Imprimer

CRIMINALITÉ - 42.806. C'est le nombre d'individus soupçonnés d'actes criminels arrêtés lors des interventions menées par les services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) au cours du mois de juillet 2016. C'est ce qu'indique la DGSN dans un communiqué récemment rendu public.

29.756 personnes ont été arrêtées en flagrant délit, dont 2.974 pour leur implication présumée dans des actes criminels portant atteinte à la sécurité corporelle des individus. Ce bilan comporte aussi 13.041 individus faisant l'objet d'avis de recherche au niveau national, émis par les autorités judiciaires compétentes. 3.118 d'entre eux ont été interpellés dans des crimes ayant une nature économique et financière, alors que 2.054 ont été impliqués dans des crimes de violence. 1.980 personnes ont été arrêtées dans des crimes portant atteinte aux biens.

Hausse de 23% du nombre d'arrestations

Le nombre total des personnes arrêtées en comparaison avec la même période de l'année écoulée a augmenté de 23,43%, précise la DGSN, ajoutant que 2.645 personnes ont été appréhendées pour leurs implications dans des crimes portant atteinte à la sécurité (vols aggravés, coups et blessures à l'aide d'armes blanches). 2.700 individus en possession d’armes blanches sans motif légal ont été aussi arrêtés dans le même cadre.

Face à cette hausse de la criminalité au Maroc, plusieurs dénoncent sur les réseaux sociaux l’insécurité. Si l’année 2014 avait vu émerger une grande mobilisation contre le phénomène du "tcharmil", les internautes marocains ont lancé, en juillet, la campagne #Zéro_grissage (en référence à la campagne #ZéroMika) après le signalement de plusieurs agressions sur les plages marocaines. Via ce hashtag et des pages Facebook dédiées, ils interpellent les autorités et dénoncent "l’insécurité régnant dans plusieurs villes du Maroc".

LIRE AUSSI: