Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Ouverture d'une enquête contre deux policières falsifiant les casiers judiciaire de repris de justice

Publication: Mis à jour:
B3
web
Imprimer

Deux agents de la police ont été arrêtés pour avoir remis de faux extraits de casier judiciaire, "bulletin n°3", falsifiés à des citoyens qui avaient des antécédents judiciaires et à des résidents à l’étranger, a révélé au Huffpost Tunisie, une source du ministère de l’Intérieur.

Il s’agit de deux policières, l’une en fonction au district de Sfax et la deuxième au siège du ministère de l’Intérieur à Tunis. La première s’occupait de recevoir les demandes des bulletins n°3 et les transférait à la direction de la police technique au ministère de l’Intérieur où travaillait la deuxième, sa complice. Les deux accusées avait un projet en commun, fournir des bulletins n°3 vierges à des repris de justice.

Le site de la Presse news a rapporté que le prix de ce bulletin pouvait atteindre les 3000 dinars pour certains citoyens, résidant en situation irrégulière à l’étranger.

Une enquête a été ouverte au niveau de la direction générale de la police technique au ministère de l’Intérieur.

Rappelons que lors d’une intervention sur les ondes de la radio nationale, Yasser Mosbah, chargé de communication du ministère de l’Intérieur a parlé d’un projet de digitalisation du bulletin numéro 3.

En effet, l’extrait en ligne du bulletin n°3 du casier judiciaire sera désormais possible à partir du mois de septembre prochain. Cette initiative vise à faciliter les procédures notamment pour les pays qui ne comptent pas de représentation diplomatique tunisienne.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.