Huffpost Algeria mg

BAC 2016 : les élèves des classes de terminale scientifique du lycée "Cheikh Bouamama" réclament une contre-correction

Publication: Mis à jour:
EXAMENDUBAC_858745_679X417
DR
Imprimer

Le Bac 2016 n’a décidément pas fini de faire parler de lui. Dans une lettre adressée à la ministre de l’Education nationale Nouria Benghabrit, le président de l’association des parents d’élèves du lycée Cheikh Bouamama, M. Mazouzi, dénonce des anomalies dans les résultats du baccalauréat des élèves de la section "scientifique" de ce lycée.


Dans cette lettre envoyée le 14 juillet et publiée sur le journal du lycée
et qui n’a toujours pas eu de suite, les signataires expliquent que la moyenne au bac 2016 des classes scientifique est d’environ 10,90. Sur 130 élèves, seuls 46 ont eu leur examen avec des moyennes relativement basses. Dans la filière économie et sociale, sur 66 élèves, seuls 21 l’ont obtenu. Au total, sur près de 330 élèves, seuls 100 l’ont eu le Bac.

Ces résultats représentent un "échec inattendu", selon les signataires du document.

Les membres de cette association rappellent par ailleurs qu’ils ont rédigé un rapport et l’ont déposé au niveau des services du ministère en Janvier 2016, dans lequel ils expliquent les difficultés auxquelles font face les élèves du lycée Cheikh Bouamama, notamment ceux du système spécifique.

Ils signalent dans ce rapport les problèmes liés à la correction des sujets par des enseignants qui n’ont pas été formés pour ce programme et qui ne maitrisent pas le cycle spécifique.

N’ayant pas obtenu de réponse suite à cette requête, les élèves des classes de terminale scientifique de ce lycée ont décidé à leur tour d’exprimer leur désarroi dans une nouvelle lettre adressée à la ministre.

"Nous sommes 108 élèves concernés par ces résultats et seulement 46 élèves ont été admis. Il s’agit du taux le plus bas jamais enregistré par cette filière dans notre lycée", peut-t-on lire sur cette lettre.

Ils ajoutent que sur les 46 élèves admis, seuls 4 d’entre eux avaient obtenu une note supérieure à 10.

Les élèves mentionnent également les résultats obtenus par certains d’entre eux pendant l’année dans les matières scientifiques et les comparent à ceux de l’examen du baccalauréat. L’écart semble énorme, à titre d’exemple l’élève DJABER FIRAS a obtenu en science vie et terre au baccalauréat la note de 08/20, alors qu’il a une moyenne de 17/20 au cours de l’année dans cette matière.

Déterminés à se faire entendre, ces élèves ont lancé une pétition le 6 août, publiée sur la plateforme du site de pétitions citoyennes par Avaaz .

Aujourd’hui les élèves demandent d’accéder au corrigé de leurs feuilles d’examens de la matière science vie et terre et une contre-correction de cette matière pour pallier une éventuelle injustice.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.