Huffpost Algeria mg

Oran : la sécurité des vacanciers assurée par plus de 5.300 gendarmes

Publication: Mis à jour:
DLESPLAGESLESMOSQUEESETLESFRONTIERESSOUSHAUTESURVE
DR
Imprimer

Plus de 5.300 gendarmes ont été mobilisés pour la saison estivale dans la wilaya d’Oran afin d’assurer la sécurité des vacanciers et de faire face à l’augmentation du trafic routier, a-t-on appris du chargé de communication du 2ème commandement régional de la Gendarmerie nationale d’Oran. Rapporte l'APS.

Les représentants des médias nationaux ont été conviés à prendre connaissance de visu des activités des différentes unités du 2ème Commandement régional d’Oran de la GN dans le cadre du Plan Delphine spécialement concocté pour la saison estivale et, par ricochet, informer l’opinion publique sur ce dispositif, a indiqué le colonel Abdelkader Mebarkin, lors d’une sortie sur le terrain organisée mercredi soir au profit des médias.

Ce dispositif sécuritaire a été lancé le 1er juin et sera clôturé fin septembre avec un renfort notable en moyens humains et matériels au profit des communes côtières et leurs alentours dans le but d'assurer de meilleures conditions de sécurité, d'ordre public et de circulation routière au profit des estivants nationaux et étrangers, ajoute le même responsable, précisant que des unités ont été appelées en renfort des wilayas intérieures et des écoles de la Gendarmerie Nationale afin de mettre en place les effectifs nécessaires pour concrétiser le dispositif.

Au cœur de la saison estivale, la corniche oranaise vit au rythme des grandes vacances et des files interminables de voitures provenant de toutes les régions du pays. La circulation routière est particulièrement intense sur la RN 2, entre Oran et Aïn El-Turck et sur la RN 84 menant vers les Andalouses, Bousfer plage, Cap Falcon, ainsi que sur la corniche supérieure, non seulement les week-ends, mais pratiquement chaque jour et sans interruption.

"Cette année, le flux d’automobilistes est beaucoup plus important que l’année dernière et les estivants proviennent des 48 wilayas du pays. Nous avons pu noter toutes les plaques d’immatriculation du pays, du 01 au 48", indiquent des gendarmes aux points de contrôle de la RN2 et de la RN84.

Dans ce cadre, tous les points noirs de la route sinueuse menant à la corniche oranaise ont été sécurisés par les brigades de la Gendarmerie. Au niveau des communes et des routes menant aux plages, toutes les dispositions ont été prises selon l'importance des sites balnéaires.

La préservation de l'ordre public est assurée par des actions directes de proximité par le déploiement des brigades de gendarmes sur les plages et d'escadrons de sécurité routière et d'intervention par le biais d’opération coup de poing organisées inopinément de temps à autre.

Ainsi, tous les moyens ont été mis en place progressivement sur l'ensemble des 33 plages autorisées à la baignade de la wilaya d’Oran, ainsi que sur les axes routiers concernés tout en maintenant le rythme habituel de lutte contre toutes les formes de criminalité dans le reste des communes de la wilaya d’Oran.

Le dispositif du Plan Delphine a prévu, en effet, de nombreux postes de surveillance déployés sur l'ensemble des plages en territoire de compétence de cette institution avec la mobilisation permanente des gendarmes de différentes unités, notamment la brigade territoriale de sécurité routière, la brigade des mineurs et des éléments de la police judiciaire, entre autres, et ce pour la sécurisation des grands rassemblements et des plages afin de permettre aux estivants et aux familles de passer des vacances en toute sécurité.

A noter également que des unités pédestres ont été mises en place sur les plages, ainsi que des agents en "quads" lorsque les surfaces des plages le permettent, notamment sur la plage des Andalouses, ainsi qu’à Cap Falcon et sur la Grande plage d’Aïn El-Turck.

Des brigades cynophiles ont été également mises en place sur certains axes routiers, notamment sur la RN 84 entre Aïn El-Turck et les Andalouses afin de lutter contre le trafic et la consommation de drogue.

Il s'agit, également, de quelques actions de prévention et de répression des infractions liées à l'hygiène publique et à la santé du consommateur.

Par ailleurs, un dispositif de secours de la Protection civile est opérationnel sur la route de la corniche oranaise. Des postes de secours situés à proximité des brigades de la gendarmerie mobiles et fixes ont été mis en place pour sécuriser la route de la corniche depuis la pêcherie d’Oran.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.