Huffpost Tunisie mg

Retour sur la première soirée du Festival Ephemere 2016 (PHOTOS, VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

"Éphémère Festival" a démarré, mardi 9 août, avec la première soirée de la troisième édition. Les points forts? La sécurité, la line-up variée et les installations des plus créatives.

De l'Art pour les beaux yeux des festivaliers

Éphémère est un festival de musique, mais pas que! Des artistes sont venus décorer La Playa pour l'occasion donnant au lieu un charme particulier.

Pour Maher, un "éphémèriste" des plus fidèles, c'est ce qu'il l'a séduit le plus: "Franchement, je suis un adepte d'Ephémère, et cette année, rien à dire, les installations, la déco, le vjing et le mapping, sont impeccables."

Un autre festivalier, Kais, a quant à lui été moins emballé par la soirée même si il a apprécié la décoration: "Franchement, je suis déçu pour cette année, hormis la déco qui est superbe et qui met Éphémère en haut du podium de ce côté là. Ce ne sont plus les mêmes visages, ça n'a plus le même charme. La musique, c'est en dessous de mes espérances. j'espère que les deux autres soirées seront meilleures" a t-il confié au HuffPost Tunisie.

(L'article continue après les photos)
Close
La première soirée du Festival Ephemere 2016 en photos
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée



Enfants Malins sur la scène alternative

19h, les Enfants Malins, Emin Abüz et Ghazi Gharbi, Tunisiens installés au Canada, sont passés sur la scène alternative pour un moment chill. Les présents étaient bien détendus et à la fois euphoriques, se balançant aux rythmes mélodiques de la musique tribale associée au minimal et micro house.

Le HuffPost Tunisie est allé rencontrer Emin, membre d'Enfants Malins, il dépeint l'ambiance: "Je suis très content d'être de retour en Tunisie, les organisateurs ont été très professionnels," affirme t-il avant d'ajouter: "mon coup de cœur à moi, c'est la déco de la scène alternative."

Bas Ibellini sur la scène principale

A 23h30, c'était au tour de Bas Ibellini de faire vibrer l'ambiance et de séduire la foule. Basé à Londres, Bas parcourt le globe en musique, et s'est posé, cette fois, à Hammamet.

Un set aussi dynamique qu'éclectique, du Dub Tech House avec des touches tribales, et l'ambiance était des plus énergétiques.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.