Huffpost Tunisie mg

Sadok Belaid appelle à la dissolution de Nidaa Tounes et qualifie Hafedh Caid Essebsi de "simplet"

Publication: Mis à jour:
SADOK BELAID
page facebook
Imprimer

La doyen Sadok Belaid a sévèrement critiqué la gouvernance du président Béji Caid Essebsi reposant ,selon lui, sur le favoritisme familial et le népotisme.

Lors de plusieurs interventions médiatiques, la dernière en date, lundi 8 août sur Nessma Tv, le juriste a fustigé le président de la République et l’a accusé d’avoir fait preuve de favoritisme au profit de quelques membres de sa famille. L'information a été rapportée par le site Webmanagercenter.

Il cite son fils, Hafedh Caïd Essebsi qu’il qualifie "bahloul" ("simplet"). Plus encore, il reproche au chef de l'État d’improviser dans la gestion publique et de manipuler la Constitution à sa guise, à des fins individuelles et familiales.

Il est revenu sur la désignation de Youssef Chahed comme chef du gouvernement, conformément à l’article 89 de la Constitution qui ne peut être utilisé qu’une seule fois tous les cinq ans. Belaid a précisé que cet article a déjà été utilisé pour désigner l’ancien chef du gouvernement Habib Essid. Or, il ne peut être utilisé une seconde fois.

Sadok Belaid évoque une faille dans la Constitution.

Belaid a mis en garde, lors d’une interview accordée au journal Assabah, contre une crise constitutionnelle et politique qui pourrait atteindre le parlement et provoquer ainsi, des élections anticipées,

Dans cette même interview, le juriste a appelé à la dissolution du parti Nidaa Tounes et à soutenir les démissionnaires du parti à l’instar de ceux qui ont lancé "Machrou' Tounes" de Mohsen Marzouk.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.