Huffpost Maroc mg

Rio 2016: La fédération de boxe soutient Hassan Saada

Publication: Mis à jour:
SAADA
Rio 2016: La fédération de boxe soutient Hassan Saada | DR
Imprimer

SPORT - Deux jours après l’arrestation de Hassan Saada, la Fédération royale marocaine de boxe (FRMB) a publié dimanche un second communiqué dans lequel elle apporte tout son soutien au boxeur.

D'emblée, la FRMB rappelle quue "le juge brésilien a refusé la requête de sa libération", et que Saada est toujours "maintenu en détention provisoire pour 48h afin de réunir toutes les informations nécessaires au dossier".

La fédération, qui assure que tous ses efforts sont "concentrés" sur la libération de l’athlète, remercie au passage le ministère des affaires étrangères, l’ambassade marocaine au Brésil et le ministre des Sports, pour leur "suivi permanent" de l’affaire. Ces derniers étaient pourtant restés très discrets après l’arrestation de Hassan Saada.

"Convaincue de son innocence", la FRMB lui "apporte son soutien et s’engage à faire part de l’évolution de cette regrettable affaire".

"Jusqu'à ce que le délit soit prouvé"

Dans un premier communiqué publié le samedi dernier, la FRMB avait insisté sur le fait que "tout accusé est présumé innocent jusqu'à ce que le délit soit prouvé".

"Nous attestons que deux boxeurs témoins étaient présents dans le studio au moment des présumés faits et que les portes étaient ouvertes, aucun bruit ni aucune plainte n’ont été entendus. Le boxeur Hassan Saada déclare sur l’honneur que le personnel d’entretien est passé et a demandé des pins qui leur ont été offerts. Il ne comprend pas les faits reprochés", avait écrit la fédération.

Le boxeur marocain de 22 ans a été arrêté vendredi pour agression sexuelle présumée sur deux femmes de ménage du Village olympique, a annoncé la police locale quelques heures avant la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Rio.

Originaire de Casablanca, Hassan Saada devait affronter samedi le Turc Mehmet Nadir Unal dans la catégorie 81 kg. Il a finalement été déclaré forfait.

LIRE AUSSI: