Huffpost Maroc mg

Sarah Palin profite de la victoire de Virginia Thrasher, 1ère médaille d'or des JO 2016, pour vanter les armes à feu

Publication: Mis à jour:
MEDAILLE OR JO 2016
Il n'y avait que Sarah Palin pour faire de la récup' pro-armes à feu avec la 1ère médaille des JO | avec Reuters
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Virginia Thrasher, une Américaine de 19 ans, a eu la joie de décrocher la toute première des 306 médailles d'or des JO de Rio vendredi 6 août. L'épreuve: le tir à carabine à 10 mètres

Un exploit qu'elle a accompli de surcroît face à deux championnes olympiques dans cette discipline: les Chinoises Du Li et Yi Siling, respectivement médaillées à Athènes en 2004 et Londres en 2012.

Pour les félicitations, la jeune femme a pu compter sur de nombreux compatriotes et notamment Sarah Palin. L'ancienne gouverneure de l'Alaska, qui avait été choisie à la surprise générale par John McCain pour devenir sa colistière à la présidentielle de 2008, s'est réjouit sur Facebook. Et en a surtout profité pour faire passer un message pro-armes à feu.

"N'est-ce pas magnifique que la première médaille d'or des JO d'été 2016 revienne à une Américaine avec une arme? Bravo Ginny Thrasher, nous sommes tous fiers de toi!", écrit l'ex-femme politique devenue un fervent soutien de Donald Trump dans la course à la présidentielle 2016.


Pas sûr que la sportive ne recherche particulièrement ce message qui a déjà plu à près de 25.000 personnes sur Facebook. "Une partie des polémiques sur les armes à feu et les lois sur leur contrôle nous distrait de notre sport qui est très différent", a-t-elle en effet confié quelques instants après sa victoire.

La discipline s'est notamment retrouvée mêlée au dossier brûlant des armes à feu outre-Atlantique en début de semaine quand Kim Rhode, membre de l'équipe olympique de Virginia Thrasher et soutien de la NRA, le puissant lobby des armes américain, s'est plainte que les contrôles imposés en Californie quand il faut acheter armes ou munitions rendaient son entraînement pénible.

"J'essaie juste de me concentrer sur la compétition", assure de son côté Thrasher qui raconte tout de même avoir une passion pour ce sport depuis qu'elle a tué son premier cerf lors d'une sortie de chasse avec son grand-père quand elle était en classe de quatrième.

LIRE AUSSI: Donald Trump s'en prend encore au Maroc