Huffpost Algeria mg

La réouverture de la ligne Annaba-Tunis pas pour demain: ça coince entre Souk-Ahras et Ghardimaou

Publication: Mis à jour:
GARE_DE_TUNIS
DR
Imprimer

La ligne ferroviaire assurant la liaison Annaba-Tunis ne sera pas rouverte de sitôt. Les essais entamés mercredi 3 août sur la voie ferrée "ne sont pas concluants", faisant état de nombreuses difficultés sur le trajet Souk-Ahras-Ghardimaou, rapportait samedi 06 août le quotidien Reporters, citant la direction de la SNTF de la wilaya de Annaba.

Les passagers algériens et tunisiens devront encore patienter, et se rabattre sur les nouvelles lignes terrestres de transport par bus, lancées ce samedi entre Tunis, Annaba et Alger.

Les tunnels situés dans le tronçon Souk-Ahras-Ghardimaou posent bien et bel problème. Leurs dimensions ne sont pas adaptées aux locomotives modernes et doivent ainsi être remis aux normes avant de pouvoir assurer la desserte Annaba-Tunis. Il s'agit notamment de leur élargissement, leur ventilation et leurs dotation d'issues de secours, a rajouté la même source.

Les essais effectués depuis la semaine dernière par des ingénieurs et des techniciens algériens ont révélé que d'autres tronçons situés en zones montagnes doivent également être réhabilités, voire remplacés, afin de prévenir des affaissements, courants dans ces régions, notamment en hiver, poursuit-on.

A en croire la direction de la SNTF, la ligne Ghardimaou-Tunis, qui passe par Menouba, Djedida, Béja, Jendouba, est opérationnelle et ne semble poser aucun problème.

Le tronçon Souk-Ahras-Ghardimaou retardera ainsi la remise en service de cette desserte ferroviaire, tant attendue par les passagers algériens ou tunisiens qui devront encore patienter quelques temps.

Cette ligne, desservie à fréquence de deux passages par jour pour un tarif avoisinant les 2000/DA par billet, donnera effectivement une nouvelle impulsion aux échanges commerciaux et touristiques entre les deux pays.

La desserte épargnera aux passagers les longues heures d'attentes aux postes frontaliers, puisque les procédures douanières seront opérées à bord du train, durant le trajet.

En attendant, une ligne terrestre reliant les deux pays a été langée ce samedi, apprend-t-on auprès du ministère tunisien des Transports. La liaison Tunis-Annaba est désormais desservie par bus à fréquence d'un trajet par jour, tandis que la ligne terrestre Tunis-Alger sera, quant à elle, assurée chaque samedi.

LIRE AUSSI: "La Tunisie, le pays qui vous va bien", découvrez la campagne de promotion du tourisme tunisien en Algérie

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.