Huffpost Algeria mg

Pétrole : Prix encore volatiles, prochaines discussions à Alger pour soutenir les cours

Publication: Mis à jour:
BOURSE SAOUDIENNE
Archives
Imprimer

L’organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) devrait discuter au prochain forum mondial de l’Energie à Alger, prévu en septembre, d’une réduction de la production pour relancer les cours du brut, laminés par un ensemble de facteurs techniques et politiques, dont le manque de cohésion au sein de l’Organisation.

‘’On entend dire que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) envisage de reprendre des négociations sur un gel de sa production lors son sommet de septembre" à Alger, indique un trader sur le marché new yorkais vendredi peu avant la clôture. L’Organisation augmente actuellement sa production d'un mois à l'autre, alors qu'elle contribuait déjà à plomber le marché en s'abstenant d'abaisser sa production depuis la fin 2014.
"On voit mal ce qui a changé depuis l'échec du sommet du 18 avril", estime Tim Evans, de Citi. "On peut parier sur le fait que ces nouveaux efforts ne vont rien donner et que la production totale de l’OPEP va continuer à avancer peu à peu."

Les traders pensent que l'offre OPEP va s'accélérer avec le retour sur le marché du Nigeria et de la Libye.

Selon le Wall Street Journal (WSJ), l’’Organisation devrait de nouveau discuter d’une réduction de la production de pétrole pour soutenir les cours du baril. En septembre prochain, l’Algérie accueillera une réunion du Forum mondial de l’énergie, regroupant les membres de l’Organisation et les principaux producteurs hors-Opep. Lors de ce forum, les pays OPEP pourraient trouver un accord sur un gel, voire une réduction de l’extraction d’hydrocarbures pour soutenir les cours du pétrole brut, rapporte le WSJ.

Par ailleurs, les cours du pétrole ont légèrement baissé vendredi à New York, pénalisés par un renforcement du dollar à la suite d'excellents chiffres sur l'emploi américain, dans un marché par ailleurs hésitant sur les perspectives d’offres.

Le baril américain de référence le West Texas Intermediate (WTI) a perdu 13 cents à 41,80 dollars sur le contrat pour livraison en septembre au New York Mercantile Exchange (Nymex), faisant une pause après avoir pris plus de deux dollars lors des deux précédentes séances.

A Londres, le Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, contrat de référence, a baissé de 2 cents à44,27 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Lire la suite sur Maghreb Émergent

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.