Huffpost Algeria mg

L'enterrement de la petite Nihal aura lieu à Oran

Publication: Mis à jour:
NIHAL
Archives
Imprimer

La petite Nihal dont la mort a été confirmée une quinzaine de jours après sa disparition du domicile parental à Tizi-Ouzou, sera inhumée à Oran, ville qui l'a vu grandir, a indiqué à l'Agence de presse algérienne (APS) le père de la défunte, Mokrane Si Mohand.

"Nous sommes toujours dans l'attente de la remise du corps par l'autorité compétente. L'enterrement aura lieu à Oran", a-t-il déclaré, en marge d'une visite du wali de Tizi-Ouzou, venu présenter ses condoléances et celles des pouvoirs publics aux parents de la victime.

48 heures après la confirmation de la mort de sa fillette de 4 ans, M.Si Mohand, toujours sous le choc de la nouvelle, n'a pu préciser le jour de l'enterrement. "Cela interviendra dés finalisation des formalités d'usage. La mise en terre pourrait avoir lieu soit ce samedi après la prière d'El Asr ou au plus tard demain dimanche", a confié une source locale au correspondant de l'APS à Oran.

Des expertises effectuées par l'Institut national de criminalistique et de criminologie de Bouchaoui (INCC) avaient confirmé le 4 août dernier que les ossements retrouvés au village Mechrek d'Aït Toudert, dans la daïra de Ouacifs,
appartenaient à la petite Nihal Si Mohand, selon le procureur de la République près le tribunal des Oaucifs, Fodhil Takharoubt.

Il a rappelé, lors d'une déclaration succincte à la presse, que la petite Nihal avait disparu le 21 juillet dernier alors qu'elle se trouvait devant le domicile familial au village Aït Abdelouahab, dans la commune d'Aït Toudert relevant de la daïra
des Ouacifs et qu'un plan national a été actionné juste après la plainte déposée par ses parents pour faire face à la situation.

Des moyens humains et matériels importants ont été mobilisés dans le cadre de ce plan national pour aboutir à un dénouement rapide de cette affaire, a-t-il encore signalé.

Il a expliqué, au terme du point de presse, que "la gravité de l'affaire et l'obligation de discrétion dans le déroulement de l'enquête" l'empêchent de donner d'autres détails à l'heure actuelle.

Les médias algériens ont, toutefois, indiqué le 5 août que quatre personnes dont une femme ont été arrêté dans le cadre de l'enquête sur les circonstances de la mort de la petite Nihal Si Mohand.

LIRE AUSSI: Tizi Ouzou: les indices récupérés appartiennent à Nehal, confirme le procureur général

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.