Huffpost Algeria mg

Selon El Watan, le correspondant du journal à Khenchela fait l'objet d'une écoute illégale

Publication: Mis à jour:
EL WATAN
El Watan newspaper title on the closure of the El Watan TV more chain broadcasting on that channel in an interview Madani Mezrag, former head of the Islamic Army of salvation (AIS), the armed wing of the Islamic Front of salvation (FIS) and the order of the Ministry of Communications, in Algiers, Algeria, on October 13, 2015. (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto) (Photo by NurPhoto/NurPhoto via Getty Images) | NurPhoto via Getty Images
Imprimer

Un correspondant du quotidien francophone El Watan dans la wilaya de Khenchela, le journaliste Mohamed Taïbi, a fait l'objet d'une écoute illégale de ses communications téléphoniques par un fonctionnaire de police, a accusé le journal dans son édition du samedi 06 août 2016.

Selon El Watan, le policier a obtenu des informations auprès de l'opérateur de téléphonie Mobilis, sans"que le procureur de la République ne lui ait donné un mandat écrit pour le faire", "dans le cadre d’une affaire judiciaire où |le journaliste] n’a même pas été cité comme témoin".

Le journal estime qu'il s'agit d'une "violation délibérée de la vie privée d’un citoyen et d’un abus de pouvoir de la part d’un fonctionnaire de la police judiciaire".

La même source indique que son correspondant Mohamed Taïba a déposé plainte le 3 août " auprès du procureur général de la cour de Khenchela contre ce fonctionnaire de police."

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.