Huffpost Maroc mg

L'effondrement d'un immeuble à Casa fait deux morts et 21 blessés

Publication: Mis à jour:
CASA
DR
Imprimer

DRAME – Casablanca est encore sous le choc ce samedi matin. Hier après-midi, vers 16h30, un immeuble de quatre étages avec un café au rez-de-chaussée s'est effondré au niveau de l'avenue Driss El Harti, à Ben M'sik. Bilan provisoire : 2 morts (un homme et une fillette) et 24 blessés alors qu’une femme portée disparue est toujours recherchée, selon un communiqué de la Wilaya de Casablanca-Settat.

Un premier bilan provisoire faisait état ce matin de 2 morts et 22 blessés selon Le Desk, qui cite Saïd Kachani, président de l’arrondissement du quartier Sbata, "très affecté par ce drame".

Une des deux victimes, transférée à l’hôpital Sekkat, aurait succombé à ses blessures à la tête. Hier soir, selon la MAP, une femme était dans un état critique, alors que l’état des autres ne suscitait pas d’inquiétude.

Une enquête a été ouverte par les autorités compétentes, sous la supervision du parquet général, pour déterminer les causes et les circonstances de cet accident.

Le roi se chargera des frais d’inhumation

Dans la foulée, le roi Mohammed VI a adressé des messages de condoléances et de compassion aux familles des victimes, indique un communiqué du Cabinet Royal. Le souverain prendra en charge "personnellement" les frais d’inhumation et de soins des blessés.

Le roi a également donné ses instructions aux autorités compétentes pour prendre les mesures nécessaires afin "d’apporter toutes les formes d’aide et d’assistance aux familles des victimes.

Cet effondrement rappelle celui du quartier Bourgogne, en juillet 2014, quand trois immeubles se sont effondrés en même temps, provoquant la mort de pas moins de 23 personnes et blessant une cinquantaine d'habitants. Un drame qui a été suivie par trois effondrements en août, novembre et décembre de la même année dans la ville blanche.

En février dernier, un projet de loi sur les habitations menaçant ruine avait été adopté par la chambre des représentants. Il vise à créer un fonds d'intégration urbaine, doté d’une enveloppe de 2 milliards de dirhams, ainsi que le déploiement d'une agence nationale pour la rénovation urbaine et la réhabilitation des constructions menaçant ruine.

LIRE AUSSI:Un immeuble s'est effondré à Casablanca (VIDÉO)