Huffpost Tunisie mg

Touristes algériens en Tunisie: Enthousiastes ou déçus?

Publication: Mis à jour:
TUNISIE TOURISME
ASSOCIATED PRESS
Imprimer

ECONOMIE-Ils sont annoncés comme les "sauveurs" de la saison touristique tunisienne, le focus des plans marketing des agences de voyages et hôtels tunisiens, les touristes algériens sont perçus comme la dernière carte des décideurs du secteur touristique tunisien.

Seulement, la saison vient de commencer et les problèmes avec. Des dizaines d’Algériens en colère ont bloqué la route au niveau de la frontière de Bir Al Atter à Tebessa en appelant à l’annulation de la taxe de 30 dinars ou appliquer la réciprocité du côté algérien.

Beaucoup d’entre eux, ont également déploré l’accueil réservé par les Tunisiens aux touristes algériens. Pourtant, Bassem Ouertani, représentant de la Douane Tunisienne en Algérie, avait annoncé sur les ondes de Mosaique Fm, que les touristes algériens bénéficieront de plusieurs facilités cette année dont des espaces de repos dans les passages frontaliers, un assouplissement des procédures douanières ainsi que des promotions exceptionnelles dans les hôtels.

Destination privilégiée mais...

Une enquête menée par le journal Al Watan en 2012 avait expliqué que c'est sans doute en raison de la possibilité de voyager par route, de l'absence de visa et surtout du rapport qualité/prix que 700 mille Algériens ont visité la Tunisie en 2012.

Les années qui ont suivi, ont fait changer d’avis les Algériens, en partie à cause de l’insécurité mais pas que…

Beaucoup d’Algériens se plaignent d’une mauvaise qualité de services qui fait vaciller leur enthousiasme, plusieurs d’entre eux dénoncent un certain snobisme dans les commerces au profit des touristes occidentaux qui "pourtant, déboursent moins que les Algériens" confie Salim, 29 ans, un habitué de la Tunisie.

"J’aime bien venir en Tunisie, c’est un véritable havre de paix à mes yeux, malgré les problèmes que traverse le pays et malgré la dégradation de l’état des lieux touristiques que j’ai constaté avec regret mais j’ai l’impression que nous ne sommes pas toujours les bienvenus ici. J’entends souvent les gens dire: 'ces Algériens qui viennent déranger notre quiétude, ils épuisent les stocks et sont trop bruyants' et ça me rend bien triste", confie au HuffPost Tunisie, Nawel 32 ans.

Dans les commerces, cafés et restaurants souvent des bagarres éclatent quand des clients algériens se rendent compte que le serveur a doublé le prix ou qu’il a oublié de rendre la monnaie en captant leur "accent algérien", ont dénoncé certaines personnes interrogées.

"La Tunisie c’était mieux avant, c’était plus propre, dommage ça s’est beaucoup dégradé. Même les gens sont moins accueillants qu’avant. J’espère que cela n’est qu’un passage et que les choses vont s’améliorer", lance Yasmine 28 ans, accompagnée de son mari et leur bébé.

Certains Algériens de passage en Tunisie se sont plaints également de la bureaucratie qui règne au poste frontalier où des pots de vin seraient glissés, selon leurs dires, au vu et au su de tout le monde

"C’est incroyable, quand nous ne voulons pas donner un billet à l’agent des frontières, car nous ne voulons pas encourager la corruption, on se retrouve à attendre des heures. Avec nos enfants, nous avons attendu 6 heures dans la chaleur et il n’y a rien, c’est désert, même pas un restaurant" se plaint Saida 52 ans.

Qu’est ce qui dérange les Algériens en Tunisie ?

Le transport est la première préoccupation des touristes algériens en Tunisie qui pointent du doigt le temps d’attente interminable de leurs bagages à l’aéroport ou l’attitude peu accueillante et peu professionnelle des taxi.

"Quand mon vol d’Alger arrive vers 19:40 il faut souvent attendre entre 40mn et 1h10 que les gens de Tunisair Handling terminent de discuter" explique Mehdi 33 ans, habitué de la Tunisie.

Quant à Lydia également interrogée par le HuffPost Tunisie, ce sont les arnaques qui la dérangent le plus, dans le cadre de son séjour tunisien. "Les Taxis qui demandent d'office 20 Dinars pour une course de 5 Dinars maximum vers l'Avenue Bourguiba, ça devient récurrent".

Et d’ajouter "Les Taxis sont peu accueillants souvent mal habillés, pas rasés, les voitures pas vraiment propres".

La plupart des touristes algériens interviewés ont critiqué la saleté des rues, des quartiers et même des lieux qui entourent les zones touristiques.

"C’est la saleté qui fait que je ne pense pas revenir prochainement en Tunisie, je préfère de loin le Maroc, c’est plus propre", lance Amina 24 ans.

Il est à noter que les touristes algériens ne séjournent pas uniquement dans des hôtels mais louent des maisons par nuitée. Plusieurs types d’arnaques sont dénoncées dans ce contexte. "Dans certains cas, les propriétaires arnaquent les clients, disparaissent après avoir pris un acompte dans le cas où la réservation se fait par internet via les sites d’annonces", explique-t-on au HuffPost Tunisie.

"Je me suis fait arnaquer, j’ai pris contact avec un homme d’un certain âge pour me louer une maison pour une semaine, au bord de la mer à Nabeul. Je lui ai envoyé un ami tunisien pour qu’il lui donne un acompte à savoir la moitié de la somme. Je l’ai appelé pour lui dire que je suis arrivé en Tunisie; J’ai passé la nuit à Tunis puis le lendemain, dès que je suis arrivé à Nabeul avec ma famille, il a éteint son téléphone et a disparu" confie Bilel 36 ans, père de famille.

Pour ce qui est des hôtels, la plupart des touristes interviewés, ont déclaré que les services étaient dans les normes et le rapport qualité-prix aussi.

"Dans l’ensemble, le service était bien, pour le prix payé. Nous sommes satisfaits de notre séjour même si c’était un peu vide" déclarent Sarah et Akram, récemment mariés ayant choisi la Tunisie pour leur voyage de noces.

Bassem Ouertani, représentant de la Douane Tunisienne, a estimé que 451.000 Algériens ont visité la Tunisie depuis le début de l’année, ce qui représente une augmentation de 2,8% par rapport à 2015.

De sont côté, le président de la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie, Radhouane Ben Salah, a déclaré mardi 2 août à l’agence TAP, que "le marché algérien est d’un grand apport pour la promotion de la destination Tunisie".

La réouverture de la ligne directe ferroviaire Annaba-Tunis dont les essais techniques ont commencé mercredi 3 août pourrait être un argument supplémentaire pour les Algériens de privilégier la destination Tunisie surtout que cette ligne participerait à l’allègement de la pression sur les postes frontaliers empruntés chaque été par des dizaines de milliers de voyageurs.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les plus belles plages de Tunisie
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction