Huffpost Maroc mg

Nuit des étoiles filantes: Nos conseils pour bien l'observer au Maroc

Publication: Mis à jour:
TOILES
Nuit des étoiles: Nos conseils pour bien l'observer au Maroc | Reuters
Imprimer

ASTRONOMIE - Vous comptez veiller ce soir pour assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Rio? Sachez que le ciel vous offrira de quoi patienter, car c'est ce soir que débute la Nuit des étoiles, ce qui vous permettra d'observer pendant cinq jours le ciel nocturne constellé de poussières s'enflammant à leur entrée dans l'atmosphère terrestre. C'est dans la nuit du 11 août que le pic d'activité devrait être atteint.

"S'éloigner de la pollution lumineuse"

Pour en profiter, nul besoin de s'équiper de matériel puisqu'une observation à l'oeil nu permettra d'apprécier le spectacle à sa juste valeur. En revanche, le choix du lieu d'où regarder le ciel est important: "Il faut s'éloigner de la pollution lumineuse", conseille Hassane Darhmaoui, directeur du festival d'Astronomie d'Ifrane, contacté par le HuffPost Maroc.

Si vous habitez en agglomération, ils faudra vous éloigner d'une vingtaine de kilomètres afin de ne pas subir le désagrément provoqué par la lumières des grandes villes. Ce sont avant tout les régions où la pollution est peu présente qui remplissent les conditions optimales pour vous permettre de regarder le ciel nocturne dans les jours à venir.

Dans la nuit du mercredi 22 juin au jeudi 23, une pluie d’étoiles filantes s’était déjà abattue sur le Maroc. Samir Kadiri, président de l'observatoire d'astronomie Ribat Al Fath à Rabat, avait lui aussi expliqué au site d'information Le360.ma que "pour des conditions optimales d’observation, l’idéal est de tourner le regard vers l’ouest, aux heures les plus sombres de la nuit dans une zone à l’abri des lumières de la ville".

Sous le signe de l'eau

Cette édition de la Nuit des étoiles est placée sous le signe de l'eau. Car "le grand nombre de planètes visibles (durant la Nuit des étoiles ndlr) nous rappelle l’odyssée des sondes spatiales – Juno, Exomars, Rosetta… – et leur moisson de résultats", rappelle le magazine français Science et Avenir. Et de citer Michel Viso, du Centre national d'études spatiales (CNES), qui voit en la Nuit des étoiles "l’occasion de rappeler combien l’eau est liée à la vie et combien elle est précieuse pour l’humanité".

Un hashtag dédié

Pour partager vos photos de l'événement, le hashtag #NDE2016 a vu le jour sur Twitter, et compte déjà plusieurs dizaines de tweets, dont certains rappelant les règles de sécurité à respecter afin d'observer le ciel sans danger. "Equipez-vous de vêtements chauds, portez des chaussures adaptées au terrain, emmenez de l'eau, ne partez pas seul la nuit dans des endroits isolés, et emportez une lampe de poche et un téléphone", conseille la gendarmerie française dans un tweet.

D'où vient ce phénomène?

Chaque année, notre planète est traversée par un nuage de poussières de mi-juillet à mi-août. Ces poussières, d'une taille allant d'un grain de sable à celle d'un petit pois, viennent à l'origine de la comète Swift-Tuttle. C'est cet essaim qui traverse actuellement la terre qui est à l'origine de la Nuit des étoiles. Ces débris sont nommés Perséides, car ils apparaissent dans le ciel dans la zone de la constellation de Persée.

LIRE AUSSI:
Close
Le Maroc vu du ciel
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée