Huffpost Maroc mg

Abderrahmane Ibhi publie un livre de sur les météorites au Maroc

Publication: Mis à jour:
METEORITE MAROC
DR
Imprimer

LIVRE - Savez-vous que le Maroc est considéré comme l’un des pays les plus riches au monde en termes de trouvailles de météorites? Alors, pour faire connaître cette richesse qui nous tombe du ciel, le scientifique et collectionneur Abderrahmane Ibhi, professeur à l’Université Ibn Zohr à Agadir, vient de publier un livre sur les météorites, édité par la même université et intitulé "Météorites: Perles du désert marocain".

Cet ouvrage de 244 pages offre une description complète des météorites du Maroc. Il s’adresse aussi bien aux étudiants qu'aux enseignants, collectionneurs, prospecteurs et toute personne s’intéressant à l’univers des météorites, spécialement au Maroc.

Composé de trois parties, ce livre de vulgarisation scientifique est préfacé par le docteur en science et propriétaire de la plus grande collection privée de météorites, Alain Carion, qui est également l’auteur de plusieurs ouvrages sur le même sujet.

Abderrahmane Ibhi occupe le poste de président du premier Musée des météorites au Maroc, inauguré en février dernier et dont le siège se trouve dans l’enceinte de la faculté de sciences relevant de l’Université Ibn Zohr. Une centaine de météorites y sont exposées, des films documentaires diffusés, des panneaux pédagogiques déployés... le but étant de valoriser le domaine des météorites et de préserver ce patrimoine géologique.

De la planète Mars au sud marocain

Bien qu’il soit reconnu comme l’un des pays les plus riches en météorites (près de la moitié des météorites martiennes y ont été collectées), le Maroc n’abritait jusqu’alors qu’"un musée privé à Marrakech fondé par un amateur (…), aucun musée public et aucun centre de recherche pour l’étude des météorites n’existent au Maroc (…), il y a une déperdition de cette richesse", déplorait, il y a un an, Hasnaa Chennaoui Aoudjehane, géologue marocaine membre du conseil de la Meteoritical Society, l'association scientifique internationale de référence.

Ces dernières années, les chutes de météorites dans le sud marocain ont été fréquentes, notamment en novembre 2004 à Ben Guérir, en décembre 2008 près de Ouarzazate, en octobre 2012 dans les régions d’Ighrem et Taghmout, en juillet 2004 dans la région de Tirhet ou encore à Tinejdad en septembre de la même année.

La plus notable est la météorite de Tissint, tombée dans le sud marocain en juillet 2011 et identifiée comme provenant de la planète Mars par la géologue Hasnaa Chennaoui Aoudjehane.

LIRE AUSSI :