Huffpost Maroc mg

Un mort et cinq blessés dans une attaque au couteau à Londres, la police n'exclut aucune piste

Publication: Mis à jour:
LONDON ATTACKS
EPA
Imprimer

ATTAQUE - La police britannique n'exclut aucune piste dans l'attaque au couteau qui a eu lieu mercredi soir à Londres faisant un mort et cinq blessés, selon les autorités locales. "Aucune piste n'est exclue" y compris la piste terroriste, a affirmé jeudi matin Mark Rowley, commissaire adjoint de la police métropolitaine de Londres.

Une femme a été tuée et cinq personnes ont été blessées mercredi soir dans une attaque au couteau perpétrée par un jeune homme de 19 ans qui souffrirait de problèmes mentaux, a-t-il ajouté.

L'auteur de cette attaque, qui a eu lieu près du British Museum, a été arrêté et placé en garde à vue dans un hôpital. Cette attaque intervient au moment où la police londonienne venait de renforcer sa présence dans la capitale britannique. Dimanche, le chef de la police de Londres, Sir Bernard Hogan-Howe, avait mis en garde contre l'éventualité d'une attaque terroriste au Royaume-Uni comme celles ayant visé récemment la France et l'Allemagne.

"Le niveau de menace est considéré comme "très élevé" depuis deux ans, et il le reste. Cela signifie qu'une attaque est hautement probable et on peut même dire que c'est une question de temps, pas de probabilité", précise-t-il.

Le ministre britannique pour la Sécurité Ben Wallace a tenu dernièrement une réunion avec les dirigeants des grandes enseignes et les organisateurs d'évènements sportifs sur la question de la sécurité des centres commerciaux et des stades après les attentats récents en Europe.

Pour faire face à la menace terroriste pesant sur le pays, le gouvernement britannique a décidé de renforcer les ressources humaines des agences de renseignement et de lutte contre le terrorisme.

Les services de sécurité britanniques ont déjoué sept complots terroristes entre fin 2014 et début 2016. Le Royaume-Uni maintient le niveau d'alerte anti-terroriste à un degré élevé depuis août 2014.

LIRE AUSSI :