Huffpost Maroc mg

Le PJD appelle ses membres à s'en tenir aux communiqués officiels du parti

Publication: Mis à jour:
PJD CHABIBA
Le PJD rappelle sa chabiba à l'ordre | DR
Imprimer

POLITIQUE - La fracture entre le Parti de la justice et du développement (PJD) et sa chabiba est-elle en train de se creuser? Suite à la prolifération des sorties des membres des jeunesses du PJD – que d'aucuns n'hésitent pas à qualifier d'"armée électronique du parti" – le secrétariat général de la formation rappelle à l'ordre.

Dans un communiqué publié dans la soirée du mardi 2 août à l'issue d'une réunion du secrétariat général du parti, la direction du PJD a examiné "certains développements qui ont marqué la scène médiatique, et en particulier ce qui circule sur les réseaux sociaux, et qui cible la vie privée de personnalités publiques".

Tout en condamnant "les tentatives d'impliquer le parti dans des fuites avec lesquelles il n'a, ni de près ni de loin, aucun rapport", ainsi que "l'usage politique (de ces fuites ndlr), qui est dirigé contre le parti", le PJD considère que "cibler la vie privée des personnalités publiques et, plus largement, la totalité des citoyens, est contraire à la loi et à la morale".

La chabiba du PJD en roue libre

En réaction à la multiplication des sorties de membres de la chabiba du parti, qui commentent avec un ton souvent très libre certains faits d'actualité, le PJD rappelle que "les prises de position du parti sont exprimées par son secrétaire général, ou via des communiqués officiels". Toute autre prise de position ne saurait "engager que son auteur, et le parti ne peut en être considéré comme responsable", ajoute le communiqué. Ce faisant, le PJD semble faire référence à la publication, par l'un des militants de sa chabiba, d'un post Facebook où il appelle –au second degré, se défend-t-il– à décapiter certaines catégories de citoyens. Le militant en question a été interrogé hier par le Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ), et jouit de la solidarité de la direction de la chabiba du parti.

En outre, le secrétariat du parti a appelé "tous les responsables du parti ainsi que ses membres à éviter de commenter les communiqués émis par des organismes partisans ou officiels, et à prendre note des positions officielles du parti", faisant ainsi référence aux sorties parfois agressives de membres de la chabiba du parti, qui critiquent en des termes peu amènes les partis de l'opposition ainsi que certaines institutions officielles tel que le ministère de l'Intérieur.

LIRE AUSSI: