Huffpost Maroc mg

Pas de moutons marocains à Melilla pour l'Aïd, la communauté musulmane en colère

Publication: Mis à jour:
MOUTON
Pas de moutons marocains à Melilla pour l'Aïd, la communauté musulmane en colère | DR
Imprimer

ESPAGNE - Les moutons marocains ne passeront pas. C'est ce qui a été décidé par les autorités de l'enclave espagnole de Melilla, qui ont interdit l'importation de moutons en provenance du royaume sur leur territoire. Un choix motivé par le risque de fièvre aphteuse, dont plusieurs cas ont été détectés parmi des troupeaux de bêtes marocaines l'année dernière.

Une mesure qui déplaît fortement à la communauté musulmane de la ville espagnole, qui réclame la fin de cette interdiction à l'approche de l'Aïd el-Kebir. Dans des propos relayés par la presse locale, Yasin Puertas, membre du parti Coalición por Melilla, a dénoncé une interdiction "sans queue ni tête", car en plus de ne pas pouvoir importer des bêtes à partir du Maroc, il est impossible d'effectuer des exportations de Melilla jusqu'à la péninsule ibérique.

Il regrette à ce propos que Melilla soit soupçonnée d'avoir la même situation sanitaire que le Maroc étant donné que la ville se trouve dans la même zone géographique. Il affirme que Melilla est considérée comme un "territoire étranger à l'Union européenne" dans le cadre de ce débat.

Le président de la Commission islamique de Melilla, Dris Mohamed Amar, a de son côté fait parvenir une lettre à la délégation du gouvernement de Melilla pour demander le passage des moutons élevés au Maroc. Il affirme en effet que le risques de fièvre aphteuse est inexistant, le dernier cas recensé au royaume datant du mois de janvier dernier.

LIRE AUSSI: