Huffpost Maroc mg

En 1984, la locomotive Aouita domine les JO de Los Angeles (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

JEUX OLYMPIQUES - Combien de personnes peuvent se targuer d'avoir donné leur nom à un train? Très peu. Et Saïd Aouita en fait partie. Sa médaille d'or obtenue lors de l'épreuve de 5.000 mètres des Jeux olympiques de Los Angeles a permis au coureur de marquer l'histoire du sport marocain. Et c'est suite à cet exploit qu'un train navette rapide qui relie Kenitra, sa ville natale, à Casablanca porte aujourd'hui son nom. Mais si les trains de l'ONCF souffrent souvent d'un retard au grand dam de ses utilisateurs, Saïd Aouita, lui, est arrivé à l'heure en ce 11 août 1984 pour le grand bonheur des Marocains.

Lorsque Saïd Aouita s'apprête à s'élancer dans cette finale, le Maroc est toujours en train de fêter la première médaille d'or olympique de son histoire. Trois jours avant la finale de l'athlète, sa compatriote Nawal El Moutawakel était montée sur la première marche du podium en dominant le 400 mètres haies féminin. En cas de victoire, Saïd Aouita permettrait au royaume d'obtenir un doublé olympique historique. Et le jeune coureur de 24 ans en a suffisamment dans les jambes pour réussir à s'imposer. L'année précédente, il était reparti des mondiaux organisés à Helsinki avec la médaille de bronze autour du cou après avoir concouru sur 1.500 mètres. Il avait survolé ensuite les Jeux méditerranéens organisés à Casablanca, s'offrant un doublé sur 1500 et 800 mètres.

S'il en est arrivé là, c'est grâce à l'entraînement qu'il a suivi sous la supervision d'Aziz Daouda. Ce grand nom de la Fédération royale d'athlétisme l'avait remarqué alors que Saïd Aouita venait de se mettre à l'athlétisme après avoir abandonné le football. En 1978, le Marocain participe à sa première compétition internationale lors des championnats du monde de Cross Country à Glasgow. Une première qui s'était soldée par une 34e place dans la catégorie des juniors. De quoi laisser un goût amer dans la bouche du jeune coureur.

Six ans plus tard, le voilà donc prêt à réaliser le rêve de tout sportif en s'imposant lors des JO. Il est opposé à treize athlètes pour cette finale du 5.000 mètres. Les sportifs vont s'affronter sous les yeux des milliers de spectateurs venus assister au dernier jour de compétition de cette 23e olympiade.

Dès le départ de la course, le Marocain se place à la tête du groupe. Le coureur reste sur un rythme de croisière jusqu'à la onzième minute de la course. Moment où les coureurs commencent à accélérer et qui voit un groupe de trois athlètes prendre les devants. La victoire va se jouer entre Saïd Aouita, le suisse Markus Ryffel et le Portugais António Leitão. Les trois sportifs sont toujours coude-à-coude au moment où la cloche annonçant le dernier tour retentit dans l'enceinte du Coliseum de Los Angeles.

A 200 mètres de l'arrivée, le Portugais lâche prise et laisse s'envoler le Suisse et le Marocain. C'est aussi à ce moment là que Saïd Aouita redouble d'effort pour prendre l'avantage sur Markus Ryffel. Ce qui s'avère payant puisque le coureur suisse n'arrive plus à suivre le rythme du Marocain qui sort du dernier virage largement en tête. Saïd Aouita sait à cet instant qu'il est champion olympique. Il lève un bras en signe de victoire alors qu'il est encore en train d'avaler les 100 derniers mètres qui le séparent de la médaille d'or. Il termine sa course avec un chrono de 13min05s59" avec deux secondes d'avance sur Markus Ryffel.

Saïd Aouita se dirige vers la délégation marocaine et tombe dans les bras de ses entraîneurs. On lui tend un drapeau marocain et il se lance dans un tour de piste pour célébrer sa victoire, qui a créé un véritable engouement populaire au royaume. De retour au Maroc, lui et Nawal El Moutawakel sont attendus par une foule en liesse, désireuse de fêter ses champions. Les seuls à avoir permis au Maroc de remporter deux médailles d'or en une seule édition des Jeux olympiques.

LIRE AUSSI:
Close
Ces athlètes marocains qui ont marqué l'histoire
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée