Huffpost Maroc mg

Rama Yade cite le Maroc en exemple pour la France dans la lutte contre le salafisme

Publication: Mis à jour:
Imprimer

TERRORISME – Le modèle marocain de lutte contre l’extrémisme vient de trouver un nouveau promoteur. La candidate à l’élection présidentielle 2017 en France, Rama Yade, a cité le Maroc en exemple pour la lutte contre le salafisme, dans une interview de la chaîne française i-télé diffusé ce lundi 1er août.

Faut-il interdire les mosquées salafistes en France? A cette question, l’ancienne secrétaire chargée des sports indique que "les mosquées salafistes ne doivent même pas exister en France“. Et ajoute, “j’ai été il y a quelque temps au Maroc et les gens me disaient: 'dès qu’on voit des mosquées où il y a des personnes radicalisées qui prêchent, on les ferme'. Pourquoi notre main en France tremble-t-elle?", s’interroge l’ex-ministre de Nicolas Sarkozy.

Plus loin dans l’interview, la candidate à la présidentielle française pointe du doigt la formation des imams et plaide pour l’établissement d’un système de formation religieuse des imams français hors de France.

“Pourquoi ne pas mettre en place un système de formation religieuse, non pas en France parce que c’est interdit par la loi sur la laïcité, mais dans des pays étrangers?". Là encore, Rama Yade cite l’exemple du Maroc qui a lancé, en mars 2015, son institut Mohammed VI de formation des imams, qui a déjà reçu des imams en provenance de pays d’Europe et d’Afrique subsaharienne.

Avec cet institut, le Maroc se positionne dans le monde comme un pays faisant la promotion de “l’islam du juste milieu“, c’est-à-dire d’un islam modéré pour lutter contre le radicalisme.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les plus belles mosquées du Maroc
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction