Huffpost Maroc mg

La mort d'un jeune belgo-marocain au Maroc suscite une vague de commentaires racistes

Publication: Mis à jour:
BELGOMAROCAIN
Facebook
Imprimer

RACISME - La classe politique flamande a dénoncé avec véhémence des commentaires racistes postés sur les réseaux sociaux, dont a été victime Ramzi Mohammad Kaddouri, un jeune belge décédé dans un accident de quad au Maroc.

Le site d'informations généraliste belge 7sur7 rapporte, mardi, que la mort de cet adolescent de 15 ans originaire de la ville néerlandophone belge de Genk, a été suivie sur les réseaux sociaux par des "réactions racistes" - souvent sous un pseudonyme - provoquant "l'indignation générale".

"Les commentaires provoquent un tollé dans toute la classe politique flamande", ajoute le site, qui reproduit quelques uns de ces commentaires, tels que: "Il était en vacances dans son pays d'origine. Il donne le bon exemple en restant là-bas", "Mieux vaut un qu'aucun", "Si ça c'est un Flamand, moi je suis Saint-Nicolas" ou "Un Arabe en moins".

Réagissant à ces commentaires, Sven Gatz, ministre flamand de la Culture et des Médias, a dénoncé, selon le site, un "racisme dégueulasse et maladif". "Ces gens-là doivent se faire soigner mais ne le peuvent/veulent pas", s'est-il indigné.

"Comment la mort d'un jeune garçon peut engendrer de telles remarques ignobles? Qu'est-ce qui cloche dans ce monde?", s’est, pour sa part, demandée la députée flamande Tine Soens. "Ces réactions sont indignes, dégoûtantes et n'ont pas leur place en Flandre. La société ne peut tolérer un tel racisme", a dénoncé une parlementaire.

Le site rapporte, en revanche, des témoignages louant les qualités du défunt, décrit comme "quelqu'un de serviable et respectueux". "La disparition de Ramzi laisse un grand vide derrière lui, notamment dans son quartier de Winterslag, où il était apprécié de tous. Bénévole pour un mouvement de jeunesse, il est décrit comme quelqu'un de 'serviable, respectueux, qui a le cœur sur la main'", conclut 7sur7.

LIRE AUSSI :