Huffpost Maroc mg

Des brigades régionales de la police judiciaire verront le jour au Maroc

Publication: Mis à jour:
BNPJ
Des brigades régionales de la police judiciaire verront le jour au Maroc | menara.ma
Imprimer

SÉCURITÉ – Des brigades régionales de la police judiciaire (BRJP), cela fait près de deux ans qu’on en entend parler. Désormais, c’est officiel. Leur création, qui fait suite à une décision commune du ministère de l’Intérieur et celui de la Justice et des libertés et qui s’inscrit en application de l’article 22.1 du Code de la procédure pénale, vient d’être publiée il y a quelques jours dans le dernier bulletin officiel.

Quatre brigades régionales de la police judiciaire vont voir le jour dans un premier temps. Elles vont être basées à Rabat, Casablanca, Fès et Marrakech et auront chacune des terrains d’interventions bien définis.

La première pourra intervenir sur Rabat, Kénitra, Tanger et Tétouan et la deuxième sur Casablanca, Settat, El Jadida, Khouribga et Beni Mellal. Le domaine d’intervention de la troisième s’étend, lui, de Fès, Oujda, en passant par Errachidia, Meknès, Taza, Al Hoceima et Nador, alors que la dernière, celle de Marrakech, pourra intervenir aussi sur Safi, Ouarzazate, Agadir et Laâyoune.

Selon le texte ratifié le 21 juillet dernier par Mohamed Hassad et Mustapha Ramid, c’est la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) qui décidera de l’agencement de ces nouvelles brigades.

La BNPJ a été fondée la même année que la DGSN, suite à la promulgation du dahir du 16 mai 1956. Ses compétences vont de la mise en œuvre des enquêtes judiciaires, à la constatation des infractions. Elle s’occupe aussi du rassemblement des preuves et recherches des auteurs de crimes et délits. Depuis juillet 2015, elle a un nouveau directeur: Mohamed Berrouayen, présenté lors de sa nomination comme "l’un des hommes de confiance" de Abdellatif Hammouchi, le patron de la DGSN.

LIRE AUSSI: