Huffpost Maroc mg

Rachid Amrousse, d'El Jadida à l'agence aérospatiale japonaise

Publication: Mis à jour:
RACHIDAMROUSS
Rachid Amrousse, d'El Jadida à l'agence aérospatiale japonaise | Capture d'écran
Imprimer

WISSAM – Parmi les personnalités marocaines décorées par le roi Mohammed VI, à l’occasion de la fête du trône, figure un jeune marocain au parcours brillant. Rachid Amrousse, ingénieur et chercheur à l’Agence d'exploration aérospatiale japonaise Jaxa, été décoré samedi du Wissam Al Moukafâa Al Wathania de troisième classe (officier).

Originaire de Ouled Frej, une petite ville du Maroc située à 50 kilomètres environ d’El Jadida, le jeune homme a obtenu un premier diplôme en chimie à l'Université Chouaib Doukkali. En 2006, il s’inscrit à l’Université de Poitiers, en France, où il déroche un master, puis un doctorat en chimie appliquée.

Il s’envole par la suite aux Etats-Unis où il assiste à une conférence internationale autour des sciences spatiales. C’est là-bas qu’il fera la connaissance des Japonais de la Jaxa qui lui offrent l’opportunité de se joindre à eux pour travailler sur une série de projets, selon un reportage que lui avait consacré la chaîne de télévision Al Jazeera.

Lancement de la fusée Epsilon

Avec l’agence nationale spatiale du Japon, le Marocain a notamment travaillé sur l’installation en orbite d’un satellite-télescope, par le biais de sa fusée Epsilon, de petit gabarit à propergol solide, écrivait Hespress en septembre 2013. Une mission inaugurale stratégique pour ce pays.

A l’époque, "le public japonais attendait ce moment avec impatience, du fait des deux reports successifs et de peur d’un échec qui aurait été très dommageable pour le Japon, surtout au moment où les voisins sud-coréens et chinois affichent de grandes ambitions spatiales", selon l’AFP.

La Jaxa, l’agence spatiale nationale du Japon, a été fondée le 1ᵉʳ octobre 2003 après la fusion des trois organisations japonaises intervenant dans le domaine spatial: l’Institut des sciences spatiales et astronautiques (ISAS), l’Agence nationale de développement spatial du Japon (NASDA) et le Laboratoire national aérospatial du Japon (NAL).

Elle est aujourd’hui chargée du développement, du lancement et de la mise en œuvre des lanceurs et satellites scientifiques, militaires et d'application civils.

LIRE AUSSI: