Huffpost Algeria mg

L'enregistrement en Tamazight de la Proclamation du 1er Novembre 1954 avant le 20 août

Publication: Mis à jour:
PROCLAMATION DU 1ER NOVEMBRE1954
Archives
Imprimer

La Déclaration du 1er Novembre 1954, la Plate-forme du Congrès de la Soummam du 20 août 1956, ainsi que l'hymne national sont en voie de finalisation et la validation de leur mouture finale interviendra avant le 20 août 2016, selon le le Haut Commissariat à l'Amazighité (HCA)..

"Une fois les textes en question finalisés, la société BMS Informatique, qui est le partenaire du HCA, va nous préparer un bouquet multimédia des textes", a souligné un membre du HCA.

Un essai d'enregistrement de la Proclamation du 1er Novembre 1954 a été effectué d'ores et déjà ce dimanche à Alger lors des travaux d'un atelier sur la traduction vers le tamazight des textes fondamentaux de l'Etat, organisé par le HCA.

"Il s'agit d'un essai d'enregistrement qui sera finalisé, après correctif, pour un enregistrement définitif avant la date symbolique du 20 août", a indiqué à l'APS le directeur de l'enseignement et de la recherche au HCA, Boudjemaâ Aziri, à la clôture des travaux de cette rencontre, qui s'est tenue siège de l'APS.

Le texte de Proclamation du 1er Novembre 1954 a été lu par Rahmane Mourad, poète, président de l'Assemblée populaire communale (APC) de Ouacifs dans la wilaya de Tizi Ouzou.

Il a été procédé, lors de cet atelier, à une lecture croisée de la Déclaration du 1er Novembre 1954 en langue arabe et en tamazight.

Il a été également procédé à une lecture croisée de la Plate-forme du congrès de la Soummam du 20 août 1956 dans trois langues (Arabe-français-tamazight).

Le ministre de la Communication, Hamid Grine, a indiqué à l'ouverture des travaux de cet atelier que la langue tamazight bénéficie du "soutien et de la logistique de l'Etat, dans la mesure où cette langue est consacrée langue nationale et officielle".

"Dès lors qu'elle est consacrée langue nationale et officielle, Tamazight a tout le soutien et toute la logistique de l'Etat", a déclaré le ministre, relevant que "la langue amazigh a la part du lion dans le secteur de la communication, dans la mesure où 25 à 30% des radios nationales et locales comptent des services en tamazight avec une tranche horaire d'information diffusée dans cette langue".

Il a souligné, par la même occasion, que depuis mai 2015, l'agence APS compte un site électronique en langue amazighe, notant que "nous n'avons pas de complexe sur ce point".

S'agissant de la question de la traduction des textes, le ministre a plaidé pour "une méthode progressive avec un surcroît de lucidité", afin, a-t-il dit, de "préserver l'esprit et la lettre du texte traduit".

M. Grine a évoqué, par ailleurs, le volet relatif à la diffusion du livre, estimant que "c'est un gros souci", citant "des auteurs dont les produits ne sont pas distribués y compris dans certaines grandes villes du pays".

Pour sa part, le Secrétaire général du HCA, Si El Hachemi Assad, a soutenu que l'élargissement de l'usage de tamazight dans les établissements publics est "un choix politique fort de l'Etat et du gouvernement".

"L'élargissement de l'usage de tamazight dans les établissements publics est un choix politique fort de l'Etat et du gouvernement", a-t-il déclaré, tout en plaidant pour "une généralisation progressive de l'usage de la langue amazigh".

Pour le SG du HCA, "l'objectif de la traduction de ces textes fondamentaux de notre pays est une contribution à l'application concrète des dispositions de la Constitution révisée en février 2016 et vise à conforter l'éveil patriotique, la cohésion sociale et culturelle dans toutes ses expressions".

Relevant que "cet atelier est un stimulant pour la promotion de la langue amazighe", il a noté que "le secteur de la communication était toujours aux avant-gardes de cet objectif

M. Assad, qui a affirmé que "la traduction est une priorité pour le HCA", s'est réjoui du fait que cet organe "puisse compter sur des compétences issues des universités algériennes".

Il a noté cependant "l'impératif d'investir davantage dans la formation des traducteurs en tamazight qui est un aspect important qui mérite d'être pris en charge".

Evoquant les futures actions du HCA dans cet effort de promotion de la langue amazighe, M. Assad a annoncé que les préparatifs vont bon train pour le colloque international sur Jugurtha qui aura lieu le 20 août 2016 à l'université d'Annaba qui verra prochainement, a-t-il souligné, "l'introduction de l'enseignement de tamazight".

M. Assad, qui a rappelé la collaboration initiée avec le ministère du Travail, de l'emploi et de la sécurité sociale pour promouvoir l'usage de tamazight dans les établissements relevant du secteur, a indiqué qu'une journée d'études allant dans le même objectif aura lieu prochainement en coordination avec le ministère de la Justice.

S'agissant de l'édition du livre en tamazight, le SG du HCA a estimé que "la solution réside dans la co-édition qui offre l'opportunité de produire plus et renforce les possibilités de diffusion des produits édités".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.