Huffpost Tunisie mg

Le député Ammar Amaroussia inspire les internautes tunisiens

Publication: Mis à jour:
HAFEDH CAID ESSEBSI
Facebook
Imprimer

L'intervention du député du Front Populaire Ammar Amaroussia lors de la séance du vote de confiance au gouvernement Habib Essid, où il a reproché au président de la République de protéger les intérêts de son fils Hafedh Caïd Essebsi au détriment de l'Etat: "Votre fils (doit rester) à la maison ou dans votre parti, c'est votre problème, mais (ne doit) pas (rester) dans une République ou dans des institutions, car on sait ce qui se passe", n'a pas laissé les internautes de marbre.

Des internautes tunisiens se sont emparés de la prise de parole d'Ammar Amaroussia pour en faire un hashtag #ولدك_في_دارك (Ton fils chez toi).

Au programme, un florilège de tweets dénonçant les privilèges du fils du président de la République Béji Caïd Essebsi:

Légende: Ton fils a soif? Ouvre lui un soda ou une bouteille de bière, ne lui donne pas le sang du peuple à boire.

Légende: Ton fils peut hériter d'une voiture, d'une maison, d'une terre mais il ne peut pas hériter d'une nation.

Légende: Il a faim? Cuisine ou commande lui quelque chose, donne lui une gifle pour qu'il se taise, mais ne lui donne pas la "république" à grignoter avec ses amis.

Au devant de la scène depuis la scission du parti Nidaa Tounes (et la création du parti Mashrou' Tounes par Mohsen Marzouk), plusieurs personnalités politiques, notamment Ridha Belhaj, avaient appelé à écarter le fils du président de la République de la scène politique tunisienne. Ridha Belhaj avait également accusé Hafedh Caïd Essebsi de vouloir évincer Habib Essid sur les ondes d'Express FM.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.