Huffpost Tunisie mg

Avant le passage au vote, Habib Essid répond aux députés "c'est vous les chefs"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Lors de l'assemblée plénière destinée au vote de confiance pour le chef du gouvernement, Habib Essid a répondu aux déclarations des différents députés, d'une façon consensuelle.

Selon le Premier ministre "il y a eu de nombreux succès et de nombreux échecs", mais même s' "il y a eu des problèmes, de nombreux problèmes, il n y a pas eu de crise comme en 2013."

Revenant sur son mandat, il affirme que "la situation était spécifique au niveau sécuritaire, économique et qu'il fallait un travail en profondeur et c'était le but de ce gouvernement" avant d'ajouter que "les autres gouvernements étaient pour la gestion quotidienne comme par exemple l'organisation des élections".

Défendant le bilan de son gouvernement, Habib Essid déclare: "Avec nos ressources limitées on a essayé de trouvér des solutions. La principale bataille était l'emploi, et on a pris les décisions qui sont entrain de se mettre en place et de donner leurs fruits".

"On a travaillé en équipe, c'est une famille et dans les familles, il y a des problèmes, qu'on a réussi à gérer" a t-il renchéri.

Quant aux défauts de communication de certains membres de son gouvernement, il a affirmé que "chacun des membres était libre de parler. Ils sont aussi militants politiques, ils ont le droit de parler en dehors du gouvernement, de façon personnelle. J'ai juste demandé à être mis au courant si c'était quelque chose d'énorme" a indiqué le Premier ministre.

"On ne peut pas tout faire en même temps avec la situation dans laquelle on est" a déclaré Habib Essid

Quant à l'organisation de ce vote de confiance, le chef du gouvernement a tenu à rappeler son but: "Si le but est de donner une nouvelle dynamique on est prêt, si le problème est le chef du gouvernement, il y a des moyens constitutionnels. Nous on est là parce qu'on a vu que c'est le moyen le plus rapide de passer à la 2eme étape, et cela a été concerté avec le président de la République"

"Que je donne ma démission n'aurait eu pour but que de changer le chef du gouvernement, pas d'améliorer le travail de celui-ci. Et je l'ai dit au président, s'il faut que je démissionne, je le ferai. Vous savez, je ne tiens pas à ce poste" a t-il rappelé avant d'ajouter:

"Je suis là pour l'intérêt du pays, je n'ai aucun intérêt ni personnel, ni politique mais simplement de précipiter la fin de ce gouvernement et la mise en place d'un nouveau" a indiqué Habib Essid

"Ce gouvernement n'a réussi et celui d'après ne réussira qu'avec l'ARP, je l'ai dit plusieurs fois, vous êtes les chefs" a affirmé le chef du gouvernement en s'adressant aux députés, tout en affirmant être optimiste quant à l'avenir.

"Notre pays a des problèmes mais notre pays va bien, nous avons les hommes et les femmes capables et compétents pour faire face aux prochains jours qui seront difficiles au niveau économique et sécuritaire" a t-il indiqué

Malgré les nombreuses critiques, Habib Essdi déclare avoir "trouvé cette plénière positive et a montré que notre pays est organisé, malgré ses problèmes. Cet espace est fait pour qu'on ouvre ces problèmes et on doit y revenir à chaque fois qu'on en a un" a t-il conclu sous une standing ovation des députés.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.