Huffpost Tunisie mg

Lors du vote de confiance à Habib Essid: Le député Ammar Amroussia tire à boulets rouges sur Béji Caid Essebsi

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le député du Front Populaire, Ammar Amaroussia s'est exprimé lors de la séance du vote confiance au chef du gouvernement Habib Essid, et n'est pas allé de main morte, notamment vis à vis du président de la République Béji Caid Essebsi.

"Le président de la République a voulu à travers cette initiative sauver Nidaa Tounes, sauver la coalition au pouvoir (...) Il se fout du pouvoir, il se fout de l'État, il se fout de l'administration (...)" a indiqué le député.

"Votre fils (doit rester) à la maison ou dans votre parti, c'est votre problème, mais (ne doit) pas (rester) dans une République ou dans des institutions, car on sait ce qui se passe" a affirmé le député, reprochant au président de la République de protéger les intérêts de son fils Hafedh Caid Essebsi à la tête de Nidaa Tounes

Par ailleurs durant son discours, le député du Front Populaire a par ailleurs affirmé avoir alerté Habib Essid: "Nous avons dit, dès le premier jour et même après le remaniement ministériel, que ce gouvernement allait être évincé. Aujourd’hui, ils veulent vous pousser à la démission mais c’est le peuple qui va payer tout cela." a t-il affirmé avant d'ajouter "Ceux-là mêmes qui vous ont applaudi sont ceux mêmes qui vous retireront la confiance d’ici quelques heures."

Ce que reproche le député à Chef du gouvernement c'est son programme: "Nous n’avons jamais dit que vous n’avez pas de programme; vous en avez certes un, mais vous avez un programme d’avant la révolution qui ne peut pas servir la Tunisie d’aujourd’hui. Réalisez-vous que vous avez au moins cinq ministres à vos côtés qui ne pensent qu’à récupérer votre place?" a t-il conclu.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.