Huffpost Tunisie mg

''Carthage hors les murs'': Danses méditerranéennes et chants lyriques à l'honneur

Publication: Mis à jour:
CARTHAGE
Khalil Ben Nsira
Imprimer

La 52ème édition du Festival International de Carthage présente non seulement ses spectacles au théâtre antique de Carthage mais aussi dans les jardins de la Basilique St-Cyprien pour les soirées ''Carthage hors les murs''.

Jeudi 28 juillet 2016, étaient présents dans les jardins de la Basilique St-Cyprien, les musiciens de l'Orchestre Symphonique Tunisien, pour présenter au public le spectacle El Tornado de Heythem Hadhiri, en sa compagnie ainsi que celle de ses invités.

carthage

A 21h30, les mélomanes; hommes et femmes, petits et grands, ont commencé à se rassembler devant l'entrée qui donne accès aux jardins.

21h45, le public commence à s'impatienter.

''J'assiste souvent aux spectacles donnés par l'Orchestre Symphonique de Tunis. J'ai moi même participé à un orchestre, c'est donc pour moi un plaisir de les voir jouer ce soir'' confie, au HuffPost Tunisie, une ancienne membre de l'Orchestre Symphonique Scolaire et Universitaire.

L'Orchestre Symphonique Tunisien; un bal d'émotions

A 22h, la scène mise en place à l'occasion, accueille les musiciens.

Munis de leurs instruments, ils prennent place et attendent le coup de sifflet de leur Maestro.

Sous la baguette de Hafedh Makni, le concert débute par l'ouverture de ''l'Italienne à Alger'' suivie de ''Cavatina Figaro'' toutes deux de Rossini, provoquant ainsi,au sein du public, un vrai "bal d'émotions".

carthage

Le ténor tunisien Heythem Hadhiri accompagné de ses invitées les chanteuses Mireille Bounoub, Emeni Ben Tara et Lilia Ben Chikha ont émerveillé le public de par leurs voix envoûtantes en interprétant divers morceaux; de ''Igdhab kama tacha'' à ''Habanera'' et ''Farandole'' de G.Bizet.

Est venu ensuite le tour de la danseuse Jamila Camara qui, à travers ses danses suivant le rythme des notes, en a charmé plus d'un, musiciens de l'Orchestre y compris.

''J'ai trouvé ce concept, Paix dans la méditerranée, très intéressant. C'est la première fois que j'assiste à un concert d'Opéra et j'ai trouvé cela très très joli à écouter. J'ai été très épatée par cette belle découverte'' déclare, au HuffPost Tunisie, une jeune fille de 17ans.

''Les répétitions étaient très fatigantes pour nous tous, on est exténué, mais heureusement que notre travail a porté ses fruits. On ne s'attendait pas à avoir autant de succès'' confie Nour, violoncelliste de 19ans au sein de l'Orchestre Symphonique Tunis.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.