Huffpost Maroc mg

Maroc Telecom: La tournée africaine de Abdeslam Ahizoune

Publication: Mis à jour:
AHIZOUNE
DR
Imprimer

AFRIQUE – Maroc Telecom fait décidément partie des principaux acteurs économiques de la stratégie africaine du Maroc. A l’instar des grands groupes bancaires du royaume, tels que Attijariwafa Bank, la Banque centrale populaire (BCP) et la BMCE, ou encore l’Office chérifien des phosphates (OCP), l’opérateur télécoms "historique" marocain s’est lancé dans une stratégie d’investissement axée sur les infrastructures numériques dans le continent africain.

C’est dans cette optique que s’inscrit la tournée de son patron Abdeslam Ahizoune en Afrique de l’ouest qui l’a conduit cette semaine au Burkina Faso, au Togo, au Bénin et en Côte d’Ivoire. Et dans ces quatre pays, il a à chaque fois été reçu par leurs chefs d’Etats respectifs.

Au Burkina Faso, Ahizoune a été reçu mardi en audience, à Ouagadougou, par le président Roch Marc Christian Kaboré. Il a notamment "pris l’engagement de travailler, en collaboration avec le pouvoir public, pour le développement des télécommunications" dans le pays.

La 3G lancée au Togo

Le lendemain, au Togo, Ahizoune a été reçu par le président Faure Gnassingbé et la ministre de l’Economie numérique, Cina Lawson. L'opérateur marocain y lancera, à partir du 10 août prochain, la 3G à travers son réseau Moov. Un projet de construction d'un "backbone fibre" optique, entre Lomé et Kara (nord du Togo), pour un investissement de 3,5 milliards de FCFA, est également annoncé. Le démarrage des travaux est prévu pour le 25 août prochain.

Lors de cette tournée, les discussions ont également "permis de faire le point sur les investissements de Maroc Telecom dans le développement des NTIC au Bénin" et "d’échanger sur des sujets liés au secteur de l’économie numérique en Côte d’Ivoire".

Parmi les objectifs que s’est fixés le groupe de télécoms: devenir un "opérateur de référence dans ces pays" et un acteur principal "dans la lutte pour la réduction de la fracture numérique en Afrique".

Il faut dire que l'opérateur marocain est présent à travers ses filiales dans cinq autres pays du continent, en l'occurence le Gabon, le Mali, la Mauritanie, le Niger et la République centrafricaine. Selon ses résultats financiers au premier semestre 2016, ses activités à l'international (principalement en Afrique) contribuent à hauteur de 43% du chiffre d'affaires du groupe.

LIRE AUSSI: