Huffpost Maroc mg

Comment la taille des Marocains a évolué au cours du siècle dernier

Publication: Mis à jour:
TAILLE
Comment la taille des Marocains a évolué au cours du siècle dernier | Capture d'écran
Imprimer

ÉTUDE - Parmi les stéréotypes qui courent sur certaines populations, la taille est un facteur qui revient souvent. Les hommes d'Europe de l'est ont souvent la réputation d'être grands, tandis que les personnes d'origine asiatique souffriraient au contraire d'un léger déficit de centimètres.

Ces stéréotypes pourront définitivement être de l'histoire ancienne, ou à contrario confirmés, grâce à cette enquête inédite publiée récemment. Des chercheurs y ont analysé plus de 1.500 études et documents rapportant les données enregistrées sur la taille des habitants de 200 pays au cours des dernières décennies.

10 centimètres de plus

Ils ont ainsi pu déterminer de quelle façon la taille avait évolué entre les personnes nées en 1896 et celles nées en 1996. Au Maroc, les hommes aujourd'hui âgés de vingt ans mesurent en moyenne 171 centimètres. Le pays arrive ainsi à la 109e place du classement. En 1896, cette moyenne était de 159 centimètres: le pays arrivait alors à la 160e place du classement.

Pour les femmes, la moyenne obtenue par les Marocaines nées en 1996 est de 159 centimètres, elles sont donc placées au 130e rang sur les 200 nations étudiées. Certes, les Marocaines ont grandi puisque leur taille générale était de 151 centimètres un siècle auparavant, mais cette évolution a été visiblement moins importante que dans d'autres pays car elles se situaient à la 114e place du classement en 1896.

Une fois les données obtenues chez les hommes et les femmes combinées, les chercheurs ont déterminé que la taille moyenne des Marocains se situe aux alentours de 1m70 alors qu'elle était en dessous de 1m60 pour les personnes nées en 1896. En cent ans, les Marocains auraient donc pris 10 centimètres en moyenne.

Néanmoins, si la population marocaine a grandi sur un siècle, la tendance semble être à la baisse ces dernières années, surtout pour les hommes. Les données fournies montrent que la taille moyenne des Marocains nés en 1996 était plus petite de deux centimètres que celle de ceux nés en 1980.

L'Europe en haut du classement mondial

A l'échelle mondiale, c'est aux Pays-Bas que se trouvent les hommes les plus grands avec une moyenne avoisinant 1m82 tandis que le pays comptant la gent masculine la plus petite est le Timor Oriental en Asie du Sud-Est, avec une moyenne de 1m53. Pour le sexe opposé, la première place est occupée par la Lettonie. Les Lettonnes mesurent généralement 1m68. A la 200e et dernière place, on retrouve les Guatémaltèques avec une moyenne d'1m48.

L'étude note également que certaines populations ont connu une croissance très importante sur plusieurs décennies. Les Sud-Coréennes ont par exemple gagné 20 centimètres entre 1896 et 1996. Pour les hommes, ce sont les Libanais qui ont grandi de 15 centimètres en un siècle.

L'Europe reste aujourd'hui le continent qui comprend les populations les plus grandes, alors que c'est en Asie que vivent les plus petites. L'étude met également en exergue la stagnation de la grande majorité des pays africains dans ce secteur. Si les populations maghrébines ont grandi à raison de 10 centimètres en moyenne en cent ans, celles de l'Afrique subsaharienne sont quasiment toutes restées à la même taille avec une évolution deux fois moins importante.

Sur un siècle, la différence de taille entre les peuples les plus grands et les plus petits du monde a évolué. Pour les femmes, cet écart était de 20 centimètres à l'époque, et il est resté sensiblement le même cent ans plus tard. Il était de 20 centimètres également pour les hommes en 1896, mais il a considérablement augmenté en 1996 (29 centimètres).

De l'importance d'être grand

La taille est un des facteurs héréditaires les plus importants, mais les auteurs de l'enquête suggèrent qu'elle pourrait également être liée à la situation socio-économique dans laquelle évolue un individu. Le déroulement de la grossesse, la nutrition ainsi que d'éventuelles infections contractées durant l'enfance et l'adolescence peuvent avoir un impact sur la taille qu'aura une personne à l'âge adulte. Ce qui pourrait expliquer pourquoi des pays comme le Japon et la Corée du Sud ont connu une évolution importante tandis que l'Afrique subsaharienne continue de faire du surplace.

D'un point de vue sanitaire, les chercheurs expliquent que les personnes grandes vivent généralement plus longtemps, et qu'elles ont moins de chance d'être atteintes de maladies cardiaques et d'accident vasculaire cérébral en plus de bénéficier d'un travail bien payé et d'une situation sociale avantageuse. Même si les risques de cancer sont plus élevés dans cette tranche de la population.

LIRE AUSSI: