Huffpost Maroc mg

Code de la mutualité: Les médecins obtiennent gain de cause

Publication: Mis à jour:
MANIF
DR
Imprimer

SANTÉ - C'est peut être la fin d'un bras de fer qui a opposé, d'un côté, professionnels de la santé, et de l'autre, le ministère de l'Emploi, les mutuelles et les syndicats. Les amendements du projet de loi sur les mutualités, qui ont suscité la colère des médecins, ont finalement été retirés ce mercredi 27 juillet la commission des Secteurs sociaux à la Chambre des représentants.

"Ce n’était pas facile, mais on a obtenu gain de cause", se félicite Dr Jerrar Mohammed, président du Conseil national de l'Ordre des médecins dentistes du Maroc, joint ce mercredi par le HuffPost Maroc.

Selon ce dernier, cette "victoire" a été rendue possible grâce à la mobilisation des médias et des "personnes honnêtes" parmi les parlementaires. "On travaille dessus depuis janvier" poursuit-il, estimant que les parlementaires "ont compris qu’on ne pouvaient pas être juge et partie en même temps".

Il y a une dizaine de jours, plusieurs dizaines de professionnels de la santé, tous secteurs confondus, s'étaient rassemblés devant le siège du Parlement à Rabat pour dire non au projet de loi n°109-12 portant Code de la mutualité, dont certains amendements ouvraient la voie aux mutuelles pour qu'elles créent elles-mêmes des établissements de soins et d’hospitalisation ainsi que des pharmacies.

La principale crainte des médecins était qu'ils perdent une grande partie de leur patientèle, composée de bénéficiaires des prestations des mutuelles. L'autre crainte est que les intérêts financiers des mutuelles "influencent le processus de prise en charge des malades. En voulant faire des économies, il y aura forcément des défaillances et des dysfonctionnements. Nous ne pouvons donc laisser la santé entre les mains des mutuelles, qui pourront travailler de manière contractuelle avec des médecins", avance un médecin.

LIRE AUSSI: