Huffpost Maroc mg

Maroc: Arrestation de 52 individus soupçonnés de préparer des actes terroristes, des armes saisies

Publication: Mis à jour:
BCIJ
52 présumés terroristes arrêtés au Maroc, des armes saisies | DR
Imprimer

TERRORISME - C'est un grand coup de filet pour les services de police marocains. Ce mercredi 27 juillet, un communiqué du ministère de l'Intérieur nous apprend que suite à une opération coordonnée, menée dans plusieurs villes du royaume dans le cadre de la lutte anti-terroriste, 52 personnes ont été arrêtées. Des armes à feu et des armes blanches ont été saisies chez les suspects.

Les différentes opérations menées ont permis aux services de police d'appréhender 143 personnes, dont 52 ont été placés en détention provisoire. Les individus interpellés sont soupçonnés d'avoir prêté allégeance à Daech, de faire de l'embrigadement via les réseaux sociaux pour leurs projets et de préparer des attentats.

Armes à feu, munitions...

Les services de police ont saisi, chez certaines suspects, des documents relatifs aux techniques de fabrication de poisons et d'explosifs. Des manuels sur l'utilisation des armes à feu et les techniques de guérilla ont aussi été retrouvés.

La police a également saisi des armes à feu, des munitions et des armes blanches. Des boîtes contenant des vis ainsi que des fils électriques entrant dans la fabrication d'explosifs ont aussi été retrouvés chez l'un des suspects.

Des projets d'attentats à un stade avancé

Cette opération a aussi permis d'avorter des projets d'attentats terroristes qui ont atteint un stade très avancé de préparation, et visaient des établissements pénitentiaires, des bâtiments de sécurité, des lieux de loisirs ainsi que des festivals artistiques, selon le ministère de l'Intérieur. Les projets terroristes prévoyaient aussi l'assassinat de policiers, de militaires et de touristes.

Les personnes arrêtées, qui prévoyaient de proclamer une wilaya de Daech au Maroc, seront déférées devant la justice dès la fin de l'enquête menée par le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) et la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ).

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Le terrorisme n'est pas uniquement Daech
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction