Huffpost Maroc mg

La Chambre des représentants adopte l'Accord de Paris

Publication: Mis à jour:
COP21
DR
Imprimer

PARLEMENT - Le projet de loi portant approbation de l'Accord de Paris a été adopté en plénière ce mardi 26 juillet à 17h20. Adopté à l'unanimité, il a été présenté par la ministre déléguée aux Affaires étrangères Mbarka Bouaida. Il sera bientôt déposé sur le bureau de la Chambre des conseillers et, après son adoption par celle-ci, pourra enfin être ratifié par le Maroc.

Un jour plus tôt, la Commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l'étranger à la Chambre des représentants a adopté à l'unanimité le projet de loi n°42.16 portant approbation de l’Accord de Paris sur les changements climatiques.

Lors de la présentation du projet de loi, plusieurs députés, de différents groupes parlementaires, ont pris la parole pour souligner l'importance de l'Accord de Paris. Intervenant au nom du groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement (PJD) à la première chambre, la députée Nezha El Ouafi a déclaré que l'adoption de l'Accord de Paris ainsi que l'organisation de la COP22 par le Maroc sont des "événements historiques au Maroc. Les changements climatiques ne menacent pas seulement le Maroc ou l'Afrique, mais toute l'humanité."

De son côté, la députée Fatiha El Ayadi, du Parti authenticité et modernité (PAM), a déclaré qu'il "faudra lutter avec force et détermination contre les changements climatiques en Afrique, qui reste le premier continent touché".

Le 9 juin, le Conseil de gouvernement, réuni sous la présidence du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, avait adopté ce projet de loi portant approbation de l'Accord de Paris. L'enjeu pour le Maroc est de contribuer à l'application effective de cet accord, qui n'entrera en vigueur que "le 30e jour suivant la date à laquelle au moins 55 parties à la Convention qui représentent en tout au moins environ 55% des émissions totales de gaz à effet de serre mondiales auront déposé leurs instruments de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion auprès du Dépositaire. Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies occupera les fonctions de Dépositaire de l’Accord", lit-on sur le site de la COP21.

Le 22 avril à New York, le roi Mohammed VI avait réaffirmé, dans un discours lu par Lalla Hasnaa, l'engagement du royaume à prendre, dès que possible, les mesures nécessaires pour la ratification de l'Accord de Paris.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction