Huffpost Maroc mg

L'industrialisation et l'export, "priorités" du PLF 2017

Publication: Mis à jour:
TANGER MED
L'industrialisation et l'export, "priorités" du PLF 2017 | tmpa.ma
Imprimer

INDUSTRIALISATION – Le Maroc veut faire de l'industrialisation et l'export les nouvelles priorités de son projet de loi de finances (PLF) 2017. Le but étant d’accélérer la transformation structurelle de l'économie nationale à travers la promotion des investissements, entre autres. C’est ce qu’a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Boussaid.

Parmi les principales actions lancées par le gouvernement pour atteindre cet objectif, il y a le Plan d'accélération industrielle qui insiste sur la consolidation de la dynamique des métiers mondiaux du Maroc et le développement des autres secteurs d'exportation comme le textile, les industries manufacturières dans les secteurs agricole et de la pêche maritime.

Les industries pharmaceutique, mécanique et du phosphate sont également ciblées, a souligné le ministre lors de sa présentation du cadre général de la préparation du PLF 2017, devant les commissions des Finances des deux chambres au Parlement.

Selon Boussaid, cette transformation concerne aussi le secteur de l'agriculture et des services. Celui-ci devrait permettre la diversification de la valeur ajoutée agricole et la réduction de sa dépendance aux conditions climatiques.

Renforcer les partenariats

Le secteur des services sera, lui, réorienté vers les activités à haute valeur ajoutée capables de créer davantage d'opportunités d'emploi, a-t-il relevé. Pour ce faire, il faudra exploiter les opportunités offertes par les accords de libre-échange signés avec les différents partenaires internationaux et tirer profit des relations excellentes avec les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et les pays d'Afrique subsaharienne, a estimé Boussaid.

L'actuel renforcement des partenariats avec la Chine, l'Inde et la Russie permettra aussi de développer les grandes infrastructures, l'immobilier et la logistique, et de qualifier les ressources humaines tout en renforçant les mécanismes d'accompagnement financier dans ce sens.

La promotion des investissements privés, la valorisation du capital humain et la réduction des disparités sociales et sectorielles, outre l'affermissement des mécanismes de gouvernance institutionnelle, font également partie des objectifs principaux du PLF 2017.