Huffpost Tunisie mg

Lors de son congrès, Al Machroû se positionne comme une alternative à Nidaa Tounes

Publication: Mis à jour:
MARZOUK
Facebook/Al Machrou
Imprimer

Deux jours après l'inauguration du premier congrès d'Al Machroû (Mouvement Projet Tunisie) Mohsen Marzouk a été élu secrétaire-général du parti, après le désistement de ses deux rivaux à savoir Mohamed Troudi et Houda Slim.

Lors de son discours après son élection, Mohsen Marzouk a rappelé la ligne que suivra son mouvement: l’innovation et la rénovation, la modernisation de l’agriculture, l’élaboration d’un programme culturel moderne, la promotion des énergies renouvelables et le renforcement du secteur tertiaire.

"Il va également contribuer aux côtés des autres partis et forces sociales à trouver une issue à la situation difficile que traverse le pays" a t-il affirmé.

Invité de la radio Mosaïque FM, le dirigeant au sein du Machroû et député du bloc d’Al Horra, Walid Jalled, a expliqué que ce nouveau parti est dans la "continuité du projet sociétal de Nidaa Tounes". Toujours selon l’intéressé, Nidaa Tounes fait désormais partie du passé et Machroû Tounes vient réparer les dégâts.

Pas d'exclusion

Interrogé sur la composition de ce nouveau parti, le député d’Al Horra a déclaré que des ministres ayant fait partie du régime de Ben Ali, à l’instar de Sadok Ben Chaâbane ou encore d’Adessalem Mansour, se sont joints au Mouvement. "Le Mouvement Projet Tunisie croit aux compétences nationales qui travaillent pour l’intérêt du pays. Tous ceux qui croient au projet sociétal moderne et qui ont les mains propres sont les bienvenus au Machroû".

Dans ce sens, Mohsen Marzouk a tenu à affirmer que bien que positionné contre Ennahdha, son parti ne vise pas à l'exclure: "La différence de Machrou Tounes avec le Mouvement Ennahdha s’inscrit dans le cadre de l’émulation démocratique et ne représente aucunement une tentative de son exclusion" a t-il indiqué.

Al Machroû ne votera pas la confiance à Habib Essid

En ce qui concerne l’initiative présidentielle, Walid Jalled a assuré qu’Al Horra et Al Machroû la considèrent comme étant positive.

Toutefois, et toujours selon Jalled, le bloc d’Al Horra s’abstiendra lors de la séance du renouvellement de confiance au gouvernement d’Habib Essid. Une séance de vote qui se tiendra samedi prochain.

De son côté, le député Monder Bel Hadj Ali a indiqué, dans une déclaration à l’Agence TAP, qu’Al Machroû ne participera pas au prochain gouvernement si jamais ce dernier est formé selon les quotas partisans.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.