Huffpost Maroc mg

Incendie sur le mont Gourougou: Sept migrants arrêtés

Publication: Mis à jour:
INCENDIE
Des migrants responsables de l'incendie de Melilla? | DR
Imprimer

INCENDIE - Aux grands maux les grands moyens. Une expression que semble avoir pris sept migrants subsahariens au sens littéral du terme. L'incendie qui a ravagé ce week-end 352 hectares de végétation sur le mont Gourougou, situé près de la frontière de l'enclave espagnole de Melilla, semble avoir été l'oeuvre de sept migrants, selon l'agence MAP qui cite un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Ces derniers ont été arrêtés vendredi 22 juillet par la brigade de la police judiciaire de la préfecture de Nador. Ils sont soupçonnés d'avoir mis le feu pour détourner l'attention des forces publiques et ainsi passer plus facilement la frontière. La MAP ajoute qu'ils ont jeté des pierres sur des voitures de police, ce qui a causé des dégâts matériels à trois véhicules. Ils ont été placés en garde à vue pour les besoins de l'enquête.

Pas de victimes

L'incendie a été maîtrisé samedi 23 juillet après avoir ravagé environ 352 hectares de végétation (215 hectares d’arbres et 137 hectares d'autres plantes), a indiqué dimanche le président du centre national de gestion des risques climatiques et forestiers, Fouad Assali. Selon la presse espagnole, l'incendie n'aurait pas fait de victime.

Le mont Gourgougou est une zone dans laquelle vivent des candidats à l'immigration clandestine en raison de sa proximité avec la frontière de Melilla, même si leur nombre a considérablement chuté ces derniers mois. Le renforcement de la frontière rend en effet plus difficile le passage en Espagne. Certains migrants préfèrent tenter le passage par la mer, que cela soit à partir du Maroc ou de la Libye.

LIRE AUSSI: