Huffpost Tunisie mg

El Gusto au Festival International de Hammamet: Un Orchestre, une histoire

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La nuit du 22 juillet, le théâtre de plein air de Hammamet a accueilli l’orchestre algérien El Gusto.

Un moment envoûtant et un public algéro-tunisien enflammé devant cet orchestre de la musique "Chaabi" survolé de nostalgie.

El Gusto est d’abord une histoire, l'histoire d’un amour pour la musique, une passion commune et de retrouvailles entre musiciens, frères de coeur.

Safinez Bousbia, la réalisatrice du film "El Gusto", était présente au théâtre de Hammamet, où les musiciens lui ont témoigné leur reconnaissance. "Sans elle, rien de tout cela n’aurait été possible", s'était exprimé le chanteur de l'orchestre.

el gusto safinez

Une bouffée d’air frais, de la chaleur humaine, un orchestre proche de son public et un public enjoué par la musique et l’amour d’Alger.

Les spectateurs étaient pour la plupart envoûtés, Fatma, algéro-tunisienne, les a suivis depuis leurs débuts, depuis qu’ils se sont formés, elle affirme «Le film est très touchant et très passionnant, l'Orchestre l'est autant!"
Elle ajoute "J'assiste souvent aux soirées des festivals de Hammamet, et de Carthage aussi, je peux dire que ça vaut plus que 30 dinars, par rapport aux autres artistes, c'était un moment plus qu'agréable!"

el gusto

Un spectacle que salue aussi Mohamed, un tunisien tombé sous le charme d’Alger depuis bien longtemps: "C’était une très belle soirée, nostalgique qui nous rappelle les chansons des années 50 et 60. Le 'Chaabi' avec une nouvelle couleur et une nouvelle distribution...c’était réussi, c'était une soirée magnifique!"

En effet, c'était une prestation exceptionnelle, unique en son genre, un orchestre interactif, proche du public. Il ne faisaient pas que jouer, ils racontaient aussi l'histoire de l'Algérie et relayaient son charme, avec humour et bonne humeur.

el gusto orchestre

Madame Rachida, algérienne qui a toujours vécu en Tunisie, n’était par contre pas très enchantée. Pour elle, ce n’est pas la vraie musique populaire: "c’est une belle soirée, c’est El Gusto, comme 'mucho gusto' quoi! Mais c’était un peu mélangé, commercial, ce n’est pas le vrai 'Chaabi', c’est une très belle voix, je ne dis pas le contraire. Ça fait une belle soirée pour les touristes algériens oui, mais le vrai 'Chaabi', c’est un autre répertoire, une autre poésie, je suis légèrement déçue."

Amal et Feten, de leur côté, sont venues découvrir El Gusto pour la première fois: "Nous étions curieuses, nous ne les connaissions pas avant ce soir, hier nous avons vu qu’ils jouaient et nous avions décidé d’assister, et nous ne sommes pas déçues, c’était un moment magique, nous espérons voir plus souvent des spectacles de cette envergure!"

el gusto hammamet

Un mélange entre deux peuples que la musique réunit, une musique elle aussi mélangée et libre.
Les spectateurs en voulaient davantage, voici en vidéo un aperçu de l'ambiance enfiévrée de la soirée

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.