Huffpost Maroc mg

L'année 2016 devrait être la plus chaude jamais enregistrée

Publication: Mis à jour:
ACCORD COP21
Photo by cuellar via Getty Images
Imprimer

MÉTÉOROLOGIE - Le Maroc n'est pas le seul pays concerné par la hausse exceptionnelle des températures. Jeudi 21 juillet, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) a confirmé que 2016 était en passe de devenir l'année la plus chaude jamais enregistrée avec un taux de dioxyde de carbone le plus élevé dans l'histoire, principal facteur du réchauffement planétaire.

D’après l’agence onusienne, le mois de juin a été enregistré comme le 14ème mois consécutif avec des records de température sur terre et en mer. Les estimations de l’OMM rejoignent celles de l’agence spatiale américaine (NASA), selon laquelle la température moyenne des six premiers mois de 2016 était supérieure de 1,3°C à celle de l'ère pré-industrielle.

"Cette situation souligne plus nettement que jamais le besoin de ratifier et de mettre en oeuvre l'accord de Paris sur le changement climatique et d'accélérer le passage à des économies sobres en carbone et aux énergies renouvelables", a insisté le secrétaire général de l'OMM, Petteri Taalas.

Cet accord vise à maintenir la hausse de la température moyenne mondiale au-dessous de 2°C par rapport à la période pré-industrielle tout en s'efforçant de la limiter à 1,5°C. Ces derniers temps, des températures inhabituellement élevées avaient été relevées dans l'hémisphère nord, en Alaska, au Canada et en Russie, a expliqué David Carlson, chargé du programme de recherche sur le climat de l'OMM, lors d'un point de presse. "Ce que nous avons vu pour les six premiers mois de 2016 est assez alarmant", a-t-il fait observer.

LIRE AUSSI: Chaleur, pluie... Quel climat connaîtra le Maroc dans les années à venir?

Close
Des sites naturels et culturels célèbres menacés par le réchauffement climatique
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée