Huffpost Maroc mg

Il y a 17 ans disparaissait le roi Hassan II

Publication: Mis à jour:
HASSAN II MOROCCO FUNERAL
King Mohamed VI, right, and his brother Moulay Rachid, left, carry the coffin containing the remains of their father King Hassan II during the funeral at the Royal Palace in Rabat, Morocco, Sunday July 25, 1999. (AP Photo) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

HISTOIRE - Le 23 juillet 1999. A 20 heures 40, le prince héritier Sidi Mohammed prend la parole sur les ondes de la première chaîne nationale. Le visage grave, il annonce le décès de son père, le roi Hassan II, alors âgé de 70 ans.

Tous les matins du monde

On savait le roi Hassan II en mauvaise santé. Quelques jours avant son décès, il s'était déplacé en France pour assister au défilé du 14 juillet où le Maroc et la garde royale étaient les invités d'honneur. Assis à côté du président Jacques Chirac, le roi était apparu affaibli alors qu'il regardait les troupes descendre la plus belle avenue du monde. Le 21 juillet, il avait reçu au palais royal de Skhirat le président yéménite Ali Abdallah Saleh. Hassan II s'est remis de la fatigue provoquée par son voyage dans l'Hexagone et la rencontre s'est poursuivie jusque tard dans la nuit.

Le vendredi 23 juillet à l'aube, la nuit couvre encore Rabat quand le roi commence à ressentir des frissons. Des symptômes qui sont rapidement suivis par un changement de son rythme de cardiaque. Son entourage se met en alerte. Hassan II est transporté immédiatement à la clinique royale du palais. Un traitement lui est administré et le souverain est encore conscient. C'est aux environs de midi qu'il perd connaissance et tombe dans le coma. La situation est grave. Hassan II est immédiatement transféré à l'hôpital Avicenne de Rabat. Les équipes du service de cardiologie de l'établissement font tout leur possible pour le ranimer, en vain. Il est 16h30 quand sa mort est prononcée. Le roi est décédé d'un infarctus du myocarde massif dans la ville qui l'avait vu naître.

Arrêt des programmes télévisés

En milieu d'après midi, la télévision nationale interrompt ses programmes pour diffuser des versets du Coran. Rien n'est encore officiel, mais les téléspectateurs commencent petit à petit à s'inquiéter et pressentent l'annonce d'une nouvelle grave. Le présentateur Mustapha Alaoui apparaît à l'écran. Des larmes coulent sur son visage et sa voix est tremblante: "Sa Majesté le roi s'adresse à vous". Celui qui va devenir Mohammed VI s'adresse à son peuple, son frère cadet Moulay Rachid à ses côtés. Sidi Mohammed cite quelques versets du coran avant d'exhorter les Marocains a "être calmes et patients".

Un message qui n'empêche pas de nombreuses personnes a prendre d'assaut les magasins pour faire des provisions. Un deuil de 40 jours est décrété. Le soir même, des foules impressionnantes se rendent dans les différentes rues du royaume pour pleurer la mort de Hassan II. Dans la soirée, la cérémonie d'allégeance au nouveau souverain est diffusée à la télévision. Le lendemain, des milliers de personnes se rassemblent pour communier devant le palais royal de Rabat. Les réactions des grands dirigeants de l'époque ne se font pas attendre. Bill Clinton, Jacques Chirac... Tous rendent hommage à la mémoire de Hassan II.

Le 25 juillet, des centaines de milliers de personnes sont présentes dans les rues de la capitale pour assister aux obsèques d'Hassan II. Dans le cortège funéraire qui doit l'amener dans sa dernière demeure, le mausolée Mohammed V, se trouvent les personnalités politiques les plus importantes de la planète. Des dizaines de chaînes de télévision diffusent l'événement en direct. Les services de sécurité sont débordés par la ferveur populaire mais le trajet se déroule sans incident. Hassan II repose désormais près de son père Mohammed V et de son frère cadet, le prince Moulay Abdellah.

Close
Les 10 plus beaux costumes d'Hassan II
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée