Huffpost Maroc mg

Mehdi Bensaid: "Le 20-Février a créé un véritable intérêt pour la chose politique au Maroc"

Publication: Mis à jour:
MEHDIBENSAIDPAM0
Y a-t-il eu une évolution du vote chez les jeunes après le Mouvement du 20-Février? La Constitution de 2011 a-t-elle valorisé l'engagement des jeunes en politique? | DR
Imprimer

LES JEUNES ET LA POLITIQUE - Y a-t-il eu une évolution du vote chez les jeunes après le Mouvement du 20-Février? La Constitution de 2011 a-t-elle valorisé l'engagement des jeunes en politique? Éléments de réponse avec Mehdi Bensaid, président de la commission des affaires étrangères au Parlement, à la tête de l'‎Union des jeunes parlementaires africains.

HuffPost Maroc: Est-ce que la Constitution de 2011 met en valeur l'engagement des jeunes dans la politique?

Mehdi Bensaid: Le document constitutionnel de 2011 institutionnalise le rôle de la jeunesse sur la scène politique nationale: cela se traduit concrètement par la mise en place du Conseil consultatif de la jeunesse et de l'action associative. Aussi, la constitution marocaine est une avancée politique majeure à même de renforcer le socle d'une démocratie marocaine inclusive.

Pensez-vous que la communauté des jeunes mobilisée lors du Mouvement du 20-Février a voté lors des élections législatives de 2011?

Le Mouvement du 20-Février et les jeunes manifestants ont créé un véritable débat sur la scène politique nationale et ont permis la résurgence d'un intérêt pour la chose politique au Maroc. Leur engagement a marqué une rupture avec les faibles taux de participation observés en 2007.

Comment voyez-vous l'évolution du vote chez les jeunes marocains avant et après 2011?

Il y a une réelle augmentation de l'intérêt des jeunes pour la politique entre avant et après 2011. Mais les taux de participation aux différentes élections restent encore très faibles et témoignent du manque de confiance persistant en la scène politique telle qu'elle est aujourd'hui.

Pensez-vous que la participation des jeunes au vote sera plus importante lors des législatives de 2016?

Là encore, je ne peux pas faire un pronostic sur l'avenir. En tout cas, j'espère que la jeunesse saura l'importance de ces élections pour son propre avenir et celui de son pays. Je suis mobilisé depuis plus de cinq ans dans le but d'atteindre cette prise de conscience nécessaire pour notre avenir. Je profite de cet échange pour lancer un appel à l'ensemble des jeunes marocains afin qu'ils s'inscrivent sur les listes électorales pour avoir leur mot à dire en octobre.

Concernant la participation des jeunes à la politique, peut-on parler d'une particularité qui le différencie des autres pays du monde arabe?

La particularité du Maroc tient en les choix opérés par Sa Majesté le roi Mohammed VI et le peuple marocain. En faisant le choix de faire évoluer des institutions existantes, et en misant sur la stabilité et le développement, les Marocains, jeunes et moins jeunes ont créé leur exception et ont ancré leur particularité dans cette stabilité et dans l'harmonie et le respect de la différence.

LIRE AUSSI: Élections 2015: Entretien avec Mehdi Bensaid, candidat à Agdal Riad sous les couleurs du Parti authenticité et Modernité (PAM)

Close
Quand les leaders politiques posent pour la photo
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée