Huffpost Algeria mg

Familles des disparus: La Radio Des Sans Voix censurée?

Publication: Mis à jour:
BGHOME
Dr
Imprimer

La web-radio Radio Des Sans Voix lancée par le Collectif des Familles de Disparus en Algérie (CFDA) le 15 juin dernier n'est plus accessible en Algérie depuis le 6 du mois de juillet. C'est ce que affirme un communiqué de l'association parvenu ce 22 juillet à notre rédaction.

Le collectif des familles des disparus, qui affirme avoir tenté de résoudre techniquement le problème par tous les moyens dont il dispose, soupçonne, aujourd'hui, une manœuvre volontaire pour bloquer le site de sa jeune web-radio.

"Depuis le 6 juillet 2016, Radio Des sans Voix n’est plus accessible en Algérie. Le CFDA a pris toutes les mesures nécessaires pour tenter de résoudre le problème mais il semblerait que le site de la web-radio a été sciemment bloqué, empêchant ainsi le public en Algérie d’écouter les émissions de Radio Des Sans Voix et les équipes de poursuivre leur travail en alimentant le site".

Radio Des Sans Voix, précise Nassera Dutour, porte parole du collectif et signataire du communiqué, a été créé pour que "puissent s’exprimer librement toutes les victimes et en particulier les familles de disparu(e)s sur la disparition de leur proche, les conséquences de celle-ci sur leur vie quotidienne, témoigner de leurs nombreuses démarches pour montrer qu’elles n’abandonnent pas leurs recherches et que le dossier des disparus n’est pas clôt malgré le discours officiel des autorités. Depuis son lancement, plusieurs familles de disparus ont été interviewées et ont livré des témoignages bouleversants".

D’autres émissions, ajoute-t-on de même source, "relatives à la thématique des droits de l’Homme et à l’actualité en Algérie ont été diffusées afin d’informer le public sur différents sujets de violation des droits de l’Homme et lancer ainsi des débats dans la société".

Affirmant que le contenu de sa web-radio "ne plaît pas et ayant déjà été victime d’intimidations et de pressions lors de la tenue de ses activités en Algérie par le passé", le CFDA condamne "cette nouvelle censure qui viole le droit à la liberté d’expression et la liberté d’information, droits protégés par l’article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques".

LIRE AUSSI: Collectif des familles de disparus lance la web "Radio des Sans Voix"

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.