Huffpost Maroc mg

Les États-Unis soutiennent le Maroc pour la COP22

Publication: Mis à jour:
BLINKEN
U.S. Deputy Secretary of State Antony Blinken listens to journalists' questions during a news conference, at a hotel in Mexico City April 30, 2015. Blinken is in Mexico on an official two-day visit. REUTERS/Henry Romero | Henry Romero / Reuters
Imprimer

COP22 - Après la COP21, plusieurs pays se sont mobilisés pour concrétiser les recommandations de l’accord de Paris visant à maintenir réchauffement climatique au-dessous de 2 °C, avec en première ligne, la France et l’Allemagne. Parmi les 175 signataires, figuraient les États-Unis, considérés comme l’un des plus grands pollueurs au monde.

Aujourd’hui, pour la COP22 qui doit se tenir à Marrakech en novembre prochain, le pays de l’Oncle Sam remet sa casquette écolo. Par le biais de son secrétaire d'État adjoint, Antony Blinken, le pays a apporté son soutien au Maroc sur le front environnemental.

"Nous apprécions hautement le leadership du royaume, pays hôte de la 22e Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, sur un grand nombre de dossiers en relation avec l’environnement et le climat", a indiqué le responsable américain, actuellement en visite de travail au Maroc, cité par la MAP. Pour Antony Blinken, le Maroc déploie beaucoup d'efforts pour que les COPs aboutissent à des actions et pour s'assurer que les engagements pris à Paris seront bel et bien honorés.

"L’engagement des États-Unis concernant la question climatique est déterminant pour l’accélération de la mise en œuvre de l’accord de Paris, la lutte contre le réchauffement climatique, le renforcement des capacités, la mobilisation des financements et le transfert de technologie", a fait savoir de son côté le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et président du comité de pilotage de la COP22, Salaheddine Mezouar, lors d’un point de presse, ajoutant que "l’apport et l’engagement des États-Unis sont un facteur clé pour la réussite de la COP22".

Lors de cette visite qui a commencé hier et qui prendra fin aujourd'hui, Antony Blinken a également évoqué avec des responsables marocains les questions liées à la lutte contre le terrorisme. Le secrétaire d'État adjoint s'envolera ensuite en Tunisie puis en Algérie pour "renforcer les liens avec les peuples de cette région importante à travers les rapports commerciaux, les échanges culturels et les relations avec les gouvernements", selon un communiqué de la diplomatie américaine.

LIRE AUSSI: