Huffpost Maroc mg

Le dernier numéro de Zamane a-t-il été censuré?

Publication: Mis à jour:
ZAMANE
Le dernier numéro de Zamane a-t-il été censuré? | DR
Imprimer

PRESSE - Le numéro 68 de Zamane, sorti en kiosques il y a quelques jours, vient d’être retiré de la vente. Dans un article publié ce mardi 20 juillet, Le Desk explique cette décision par "le dossier et l’édito du mois, consacrés à la jeunesse d’Hassan II et aux velléités de pouvoir de celui qui n’était encore que le prince héritier", citant des "sources internes du magazine”.

Contacté par la rédaction du HuffPost Maroc, le directeur de la publication du mensuel, Youssef Chmirou, nie en bloc. “Il n’y a pas eu de censure ni d’interdiction. Nous avons retiré le numéro parce qu’il contenait simplement des erreurs”. Le journaliste évoque “des coquilles” qui se sont glissées dans ce numéro du mois de juillet.

Si Le Desk croit savoir que la "censure" de ce numéro s'est faite en raison d'un dossier qui "inclut notamment l’interview ‘d’une cousine de Hassan II’, Chedliya Salah Rachid, ainsi qu’un article de l’historien Maâti Monjib, actuellement poursuivi par l’Etat aux côtés de six activistes et journalistes”, Youssef Chmirou assure que “l’article du Desk est plein de non vérités. D’ailleurs, le même numéro va réapparaitre avec les mêmes articles et les mêmes collaborateurs. Maâti Monjib fait partie de l’équipe du lancement du magazine depuis 2010”.

La dernière fois qu’un support de presse a été censuré au Maroc remonte à janvier 2016, lorsque le ministre de la Communication avait décidé d’interdire la vente en kiosques d’un hors-série du magazine Sciences et avenir qui contenait des images "portant atteinte au prophète".

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Le roi de la sape, en photos
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction