Huffpost Maroc mg

Le Maroc lève des fonds pour réhabiliter la baie de Cocody en Côte d'Ivoire

Publication: Mis à jour:
COCODY BAY
A man paddles his canoe on the Ebrie Lagoon, the main lagoon of Abidjan, southeastern Ivory Coast September 14, 2006. The Ivorian minister for construction and town planning Amon Tanoh of the dissolved government has revealed on Wednesday during a meeting that the Bay of Cocody, the bay of the main lagoon of Abidjan, has been polluted by the toxic waste dumped in the area of Abidjan zoo. REUTERS/Luc Gnago (IVORY COAST) | Luc Gnago / Reuters
Imprimer

NVESTISSEMENTS - C'est l'un des gros chantiers initiés par le roi Mohammed VI en Afrique: l'aménagement et la valorisation de la baie de Cocody, située à Abidjan en Côte d'Ivoire, pilotée par un comité ivoiro-marocain et dont la livraison est prévue d'ici 2019.

Afin de mobiliser les fonds destinés au financement de ce projet (qui nécessite 282 milliards de Francs CFA, soit environ 4,6 milliards de dirhams), une table ronde a eu lieu mardi 19 juillet avec le gouvernement ivoirien, rassemblant plusieurs bailleurs de fonds principalement issus des pays du Golfe.

La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), la Banque islamique de développement (BID) et le Fonds koweitien pour le développement économique arabe (FKAED), ont ainsi accepté de financer l’intégralité de ce projet qui comprendra la réhabilitation écologique de la baie, la réalisation d'une marina, d'un parc urbain, d'équipements sportifs, culturels et commerciaux, d'un pont à haubans et d’ouvrages hydrauliques dans cette zone délabrée de la capitale économique ivoirienne.

"Aujourd’hui, c’est un grand jour parce que si les fonds arabes sont là, c’est grâce aux efforts entrepris par le Maroc auprès des bailleurs de fonds arabes, lesquels ont déjà manifesté leur disposition à accompagner le royaume dans cette volonté commune de faire émerger un modèle de coopération sud-sud", a déclaré Said Zarrou, président du directoire de MarchicaMed (qui a inspiré le projet ivoirien) et responsable du chantier.

Cette table ronde fait suite à la visite du roi Mohammed VI en Côte d'Ivoire en juin 2015, où quatre protocoles d’accord relatifs à ce projet ont été signés à Abidjan, en présence du président ivoirien Alassane Ouattara. "Un de ces protocoles d'accord concernait un mandat pour la structuration et le montage du financement de ce projet, qui avait été confié à Attijariwafa Bank", rappelle l'agence Ecofin qui souligne l'importance de cet enjeu pour la banque marocaine, "située à la quatrième place des banques africaines dans le classement 2016 de The Banker".

A noter que le Maroc, qui ne cache pas ses ambitions économiques sur le continent africain, est le premier investisseur étranger en Côte d'Ivoire.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Ces Marocains à la conquête de l'Afrique
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction