Huffpost Tunisie mg

Festival International de Carthage: Jason Derulo enflamme la scène

Publication: Mis à jour:
Imprimer

C’est au théâtre antique de Carthage que Jason Derulo a fait danser plus de 7.000 Tunisiens, ce mardi 19 juillet.

Il est 21h30, les spectateurs sont là, en nombre. Au milieu des gradins, une jeune fan de 13 ans confie au HuffPost Tunisie, “Je n’arrive pas à croire que LE Jason Derulo soit ici". Le jeune homme, à sa gauche, avoue, quant à lui ne jamais avoir entendu parler de lui avant: "En découvrant le programme du festival, son nom m’a interpellé. Et après quelques recherches, j’ai été séduit.”

derulo

22h, l’heure tant attendue par les spectateurs excités.

L’équipe se prépare sur scène, et chacun des mouvements entraîne cris et agitation au milieu des fans impatients. Puis, enfin, le concert!

derulo

Pendant presque deux heures, les spectateurs ont dansé au rythme de “Talk Dirty”, “Get Ugly”, “Trumpets”... mais aussi au son de tubes de l'été tels que “This is what you came for”, “One Dance” ou encore “I took a pill in Ibiza” mixés par Jae Murphy, Dj officiel de Jason Derulo, qui a animé le début du concert.

Les performances musicales de ce chanteur aux 50 millions de singles vendus de par le monde n’étaient pas ce que les présents ont retenus le plus. Accompagné par ses quatre danseurs, Jason en a éblouis plusieurs par sa performance de danseur. Et à certains admirateurs, il aurait même "rappelé Michael Jackson".

A la question “Quel était votre moment préféré du concert?”, “de loin quand Jason a enlevé son tee shirt” répond une femme au HuffPost Tunisie, avant de lâcher un rire en regardant son mari.

“Pour moi, le meilleur moment était quand Jason s’est vêtu du drapeau de la Tunisie. Beaucoup d’émotions…”, explique, un jeune venu avec des amis.

Ce mardi 19 juillet, dans l’un des amphithéâtres les plus anciens du pays, la Tunisie voulait se défouler. Et c’est une Tunisie pleine de vie qui était là, une Tunisie qui avait besoin de savoir qu’elle allait bien, et qui a eu sa réponse.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.