Huffpost Tunisie mg

Hôtel El Hana international en redressement judiciaire:150 familles menacées de chômage

Publication: Mis à jour:
EL HANA INTERNATION HOTEL
wikimedia
Imprimer

TOURISME-La pyramide du centre ville, l’hôtel El Hana International est sur le point de fermer ses portes, en claquant la porte à son personnel, triste nouvelle pour le monde du tourisme.

Au centre ville samedi après midi, il nous était impossible – ou presque- de ne pas nous arrêter devant le sit-in sis aux portes de l’hôtel ; ayant décidé avec un groupe d’amis d’aller faire un tour au bar Jamaica, au 10ème étage de l’hôtel qui offre une vue panoramique sur le grand Tunis, nous avons été déçus de savoir que l’hôtel est fermé.

Voulant nous rendre à l’intérieur de l’hôtel pour savoir ce qui se passait, nous avons été empêchés d’entrer par un groupe de sitineurs installés à l’entrée, qui nous demandaient de ‘filmer’ voyant nos Smartphones en avant pour prendre des photos. Ayant deviné qu’il y avait des journalistes parmi nous, ils ont cherché à ‘médiatiser’ leur cause à savoir, le licenciement pour cause de fermeture de l’institution hôtelière …

Juste en face, un spectacle de rue, attirait plus de foule. Au programme, chants, danse et youyous. Une chanteuse animait l’avenue Habib Bourguiba et faisait tourner plus de têtes que le sit-in en question. Les passants étaient ‘branchés ailleurs’.

Pourtant, il s’agît du triste sort d’un hôtel vieux de plusieurs années, son feu propriétaire Ali Mehni, voyait en lui le phare du tourisme de la capitale, situé en face du théâtre municipal avoisinant la cathédrale de Tunis, sur la fameuse avenue Bourguiba, l’hôtel est inéluctablement l’un des symboles de la capitale.

C’est la mauvaise gestion et le conflit entre héritiers qui sont à l’origine de la dégradation de la situation économique de l’hôtel, en redressement judiciaire depuis mai dernier. L’expert comptable Naïm Kaabi de procéder au diagnostic de la situation de l’établissement hôtelier et d’en élaborer le plan de redressement.

"L’hôtel El Hana ferme ses portes, 150 familles vont se retrouver au chômage"indiquait une pancarte levée par une quadragénaire voilée, debout près de la porte.

Il est à noter que la STEG, a coupé l’électricité à l’hôtel El Hana International de Tunis il y a quelques jours déjà, pour des factures impayées de l’ordre de 40 milles dinars.

Cette coupure a entraîné d’importants dégâts à l’établissement hôtelier, dépérissement des denrées alimentaires, arrêt de la climatisation, blocage des ascenseurs et du standard, l’hôtel est hors service. Les touristes qui y séjournaient ont été relogés dans d’autres établissements.

Aujourd’hui, le devenir de 150 familles est méconnu ; les sitineurs déplorent le manque de médiatisation de cette affaire et appelle le chef du gouvernement à intervenir afin de régulariser leur situation professionnelle.

Contacté par le HuffPost Tunisie, l’expert comptable Naim Kaabi, en charge de la mission de redressement de l’hôtel a déclaré que l’hôtel est presque en situation de cessation de paiement.

"Il a été placé sous administration judiciaire désignée par Mme El Ech et Fathi Saaid"a-t-il déclaré.

La dette de l’institution hôtelière s’élèverait à 12 millions de dinars auprès de la STEG et à plus de 5 millions de dinars auprès de la CNSS en plus des primes impayées et des retards de versement de salaires aux employés.

"En ce qui concerne le plan de redressement, la loi tunisienne propose deux options : soit on appelle les créanciers à reéchelonner les dettes, à la baisse lorsque l’hôtel est capable de reprendre son activité soit on procède à une transmission à une tierce personne où un cahier de charges est élaboré par le tribunal pour la vente de l’hôtel"explique-t-il.

Le devenir de l’hôtel reste méconnu. "Aujourd’hui El Hana est au statu quo"précise-t-il.

Naim Kaabi a déploré l’absence de l’ONTT qui"sont occupés par les hôtels à Hammamet et à Djerba"selon ses propos. "C’est dommage de voir ainsi finir un tel bijou du centre ville"conclut-il.

Il est à noter que nous avons tenté, en vain, de contacter la direction de l'hôtel qui n'a pas répondu à nos appels.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.