Huffpost Maroc mg

Un couple new-yorkais réalise son rêve d'ouvrir une boutique de tapis marocains (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ARTISANAT- A chacun son rêve. Celui de Miriam Zittell et John Honeyman était de vendre des tapis et des objets issus du Maroc. Ce couple canadien vient de le réaliser. Miriam est créatrice de mode, son mari restaurateur. Ils ont récemment abandonné leur travail pour se transformer en chasseurs de trésors marocains. Leur histoire a commencé par pur hasard. Alors qu’ils avaient un problème de sonorisation dans leur appartement new-yorkais nécessitant de couvrir 80% de leur plancher, le couple se lance à la quête de tapis rares, esthétiques et abordables, pour régler leur problème de sonorisation, raconte le Toronto Life

Leur choix se porte sur le Maroc où ils débarquent à Marrakech à l’hiver 2015. Le couple est séduit par les objets découverts dans la ville ocre puis dans d’autres villes marocaines. Miriam et John repartiront du Maroc en emmenant un conteneur chargé d’une centaine de tapis marocains faits à la main, mais aussi d’autres objets issus du royaume. Car à défaut de réparer le plancher, ils décident de déménager, de changer de travail et d'ouvrir une boutique à Toronto pour être plus proche de leur famille.

Tout dans cette échoppe est issu de l’artisanat marocain. Il y a d’abord le nom de la boutique baptisée “Mellah“, comme l'ensemble des quartiers juifs des médinas marocaines. Puis, il y a cette collection de tapis typiques des tribus berbères de l’Atlas, qui côtoient des sacs en cuir, des babouches marocaines, des draps de mariage, des sacs tressés et une magnifique commode provenant d’un collectionneur d’antiquités marrakchi.

  • JENNA MARIE WAKANI/ Toronto Life
  • JENNA MARIE WAKANI/ Toronto Life
  • JENNA MARIE WAKANI/ Toronto Life
  • JENNA MARIE WAKANI/ Toronto Life
  • JENNA MARIE WAKANI/ Toronto Life
  • JENNA MARIE WAKANI/ Toronto Life
  • JENNA MARIE WAKANI/ Toronto Life
LIRE AUSSI:

Suggérer une correction